Front politique : un nouveau pôle politique de la gauche républicaine et démocratique est né

33

Un nouveau pôle politique de la gauche républicaine et démocratique est né.  La signature de sa mise en place par les présidents des partis politiques signataires a eu lieu le lundi 27 févier à la Maison des aînés. Il s’agit des Forces alternatives pour le renouveau  et l’émergence (Fare Anka Wuli), représenté par Modibo Sidibé ; de l’Union pour la paix et la démocratie (Upd) ; du parti socialiste pour le renouveau( Psr) ; du parti pour la révolution et le développement démocratique du Mali ( Prddm) ; du parti de l’indépendance, de la démocratie et de la solidarité ( Pids) et du Front uni pour l’alternance et le changement (Fiac).

 La création de ce nouveau pôle politique de la gauche républicaine et démocratique est le couronnement d’un long processus. Il a pour but  d’engager résolument dans la refondation démocratique globale l’Etat malien et pour l’édification d’une société de progrès, de justice sociale et de solidarité pour tous dans un Mali et une Afrique qui gagnent et prennent leur juste place dans le concert des nations démocratiques, libres et prospères.

Mais également de rassembler toutes les forces politiques et sociales partageant la vision et l’engagement des partis signataires pour le Mali et qui acceptent les valeurs, les principes et les objectifs politiques consignés dans la présente charte. Ce pôle fonctionnera dans le respect de l’identité propre, de l’indépendance et de l’autonomie de pensée et d’action de ses différentes composantes en vue de mieux concourir à la réalisation de ses objectifs politiques fixés dans la charte.

Dans la déclaration de la charte de ce pôle politique, le président de l’Upd, Amadou Tiéman Sangaré, a rappelé que la situation réelle du Mali, celle vécue par le peuple et non celle que le pouvoir croit percevoir, impose plus que par le passé, une plus grande responsabilité aux partis politiques, «si nous voulons préserver notre pays de la désintégration». Il a souligné que leur combat, celui du Mali, «est de recouvrer notre territoire, sauver notre nation et les principes fondateurs de la République et de la démocratie». Ce combat quotidien, ajoute Amadou Tiéman Sangaré, ne peut se faire qu’avec des partis politiques forts, solidaires ancrés dans la société et ayant une vision et un cap clairement définis.

«Il n’y a que des partis politiques forts dans l’opposition qui peuvent faire rentrer dans notre système politique en ce moment des groupes sociaux potentiellement en rupture avec le jeu politique démocratique, voire même avec la République», a-t-il déclaré. Et le président de l’Upd d’ajouter : «pour changer le Mali, nous devons d’abord changer notre manière de vivre ensemble,  faire la politique autrement dans le respect de l’éthique,  gérer l’Etat et la communauté nationale». Pour ce faire, il dira que la refondation de l’Etat à laquelle cette démarche appelle, nécessite la synergie des forces de progrès du pays.

Expliquant les raisons de la création de ce nouveau pôle politique de la gauche républicaine et démocratique, le président du Pids, Daba Diawara, dira que notre pays a besoin aujourd’hui d’une nouvelle force qui s’appuie sur les idéaux des pères fondateurs du Mali. À l’en croire, à travers la création de ce pôle, les signataires veulent perpétuer les idéaux du 26 mars 11991, faire de notre pays une démocratie avec des vraies élections et un état de droit. «Si beaucoup de partis politiques sur la place se réclament de la gauche, nous, nous estimons le besoin d’un renouveau de l’idéal de la gauche africaine et nous voulons à travers  ce nouveau pôle, prendre toute notre part à la définition de ce qui doit être une nouvelle gauche démocratique et républicaine dans le Mali et dans l’Afrique du 21ème siècle», a déclaré Daba Diawara. Avant d’indiquer que notre pays traverse une phase critique de son histoire, que les partis politiques signataires de ce pôle espèrent en faire un mauvais souvenir en se mettant ensemble pour être plus forts, et donner une meilleure éducation civique et politique aux militants.

Diango COULIBALY


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here