Après le Sommet Afrique France: Abdoulah Coulibaly offre des attestations de reconnaissance aux travailleurs

29

Le 27ème sommet Afrique France placé sous le thème « Partenariat, Paix et Emergence » s’est tenu les 13 et 14 janvier 2017 à Bamako. Ledit sommet, qui a été une réussite, a permis le retour du Mali dans le concert des nations. Décoré par le président, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), pour le travail abattu, le président du comité national d’organisation du sommet Afrique-France (Cnosaf), Abdoulah Coulibaly, lui, à son tour, a offert des attestations de reconnaissances aux travailleurs. C’était le mercredi 1er mars 2017 au siège du comité sis à Hamdallaye ACI 2000 en présence de plusieurs personnalités.

L’un des défis du sommet Afrique-France était de pouvoir héberger les chefs d’Etats et du gouvernement. Ce défi fut relevé grâce à la construction de 14 villas en 5 mois et trois jours. Et beaucoup de travailleurs ont œuvré pour la réalisation de ces villas. Parmi eux des techniciens, des électriciens, des plombiers, des carreleurs, des jardiniers, des nettoyeurs etc.

Pour les récompenser, le président du comité national d’organisation du sommet Afrique-France (Cnosaf), Abdoulah Coulibaly a organisé le mercredi dernier, une cérémonie de remerciement et de reconnaissance à l’endroit de ces travailleurs. Au cours de cette cérémonie, des attestations de reconnaissance ont été délivrés aux plus méritants dont le chef d’équipe, l’Italien Monsieur Vincent. En outre, le comité a promis de décerner des attestations de reconnaissance à tous ceux qui ne l’ont pas eu.

Aux dires de Abdoulah Coulibaly, seul le travail paye. Selon lui, le Mali sera un pays envié dans les jours à venir. « Le Mali est une grande nation, un pays de reconnaissance. Il y’ a eu des électriciens, des plombiers, des carreleurs, des jardiniers, des nettoyeurs qui ont travaillé dans ce chantier. Tous ceux-ci ont œuvré pour la réussite du sommet. A cet effet, le président de la République nous a recommandé d’offrir des attestations de reconnaissance aux travailleurs du chantiers », a déclaré Abdoulah Coulibaly.

Très ému, le chef d’équipe Monsieur Vincent a véritablement remercié le Cnosaf pour l’avoir décerné cette attestation de reconnaissance. Etant le seul blanc dans la salle, il a confirmé que le Mali n’est pas un pays raciste. Ne s’attendait pas à cette cérémonie de reconnaissance à leurs endroits, le représentant des ouvriers, l’électricien Youssouf Sacko a, au nom de ses collègues, remercié le comité pour cet acte. « On a acquis beaucoup d’expériences à travers l’organisation de ce sommet Afrique-France », a expliqué Youssouf Sacko.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here