Journée internationale de la Protection civile : Ensemble face au catastrophes

19

En 2016, les unités de la Protection civile ont effectué 14 972 interventions au cours desquelles 938 morts et 21 389 blessés ont été enregistrés avec
une prédominance des accidents de la circulation au nombre de 12 343

A l’instar du reste de la communauté internationale, notre pays a célébré hier la Journée mondiale de la Protection civile sous le thème «Ensemble avec la protection civile face aux catastrophes». La cérémonie s’est déroulée à la direction de la Protection civile sous la présidence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de brigade Salif Traoré. C’était en présence du directeur général de la Protection civile, le colonel Seydou Doumbia et du 5è adjoint du maire de la commune IV, Issa Sidibé.
A l’entame de ses propos, le directeur général de la Protection civile a rappelé les objectifs de la journée qui consiste à attirer l’attention du public sur le rôle de la protection civile dans la vie quotidienne des populations et à sensibiliser les populations sur les mesures à adopter en cas de catastrophes. Abordant le thème, il a indiqué que nul n’est à l’abri des catastrophes et nul ne peut y faire face tout seul de manière efficace. «Une catastrophe peut anéantir dans un laps de temps les résultats de plusieurs années de développement. Et l’intégrité de l’environnement, l’équité sociale et l’efficience économique sont alors durement touchées », dira le colonel Seydou Doumbia. Il a aussi expliqué que la réduction des risques de catastrophes vise à diminuer la vulnérabilité des populations en les préparant mieux aux menaces, par la prévention et l’atténuation des impacts des catastrophes. L’objectif visé est de travailler en amont des menaces afin qu’il y ait moins de victimes et moins de dégâts matériels. Pour gagner ce combat, le directeur général de la Protection civile a souligné la nécessité d’enclencher une solidarité collective autour de son service dans sa lutte contre les catastrophes de toute nature. Il a invité les pouvoirs publics, la société civile, les opérateurs économiques, les élus économiques, les élus locaux, bref toutes les bonnes volontés à mettre en synergie leurs efforts pour lutter efficacement contre les catastrophes.
Le colonel Seydou Doumbia a saisi l’occasion pour rappeler certains faits majeurs ayant marqué l’année écoulée. Il s’agit entre autres, du recrutement et la formation de 500 élèves sapeurs-pompiers, de la formation continue de 977 fonctionnaires de protection civile à l’Ecole nationale de la Protection civile et de 23 autres dans les écoles de formation des pays partenaires et amis. Il y a eu aussi l’ouverture des centres de secours des 1008 logements de Kabala et de Kita, la construction en cours d’une infirmerie à Gao, l’adoption de nombreux textes. «La protection civile est aujourd’hui représentée dans toutes les capitales régionales du Mali», a indiqué le directeur général de la Protection civile avant de rappeler que courant 2016, les unités de la Protection civile ont effectué 14 972 interventions au cours desquelles 938 morts et 21.389 blessés ont été enregistrés avec une prédominance des accidents de la circulation au nombre de 12 343.
La célébration de la journée mondiale de la Protection civile est couplée cette année à la cérémonie de sortie de 16 administrateurs promus au grade de commandant sapeur pompier. Le directeur général de la Protection civile a félicité les jeunes officiers et les a exhortés à plus de courage et de dévouement dans l’accomplissement de leurs futures responsabilités. Il a aussi salué le personnel de la Protection civile pour son engagement sans relâche avant de l’encourager à persévérer dans cette voie.
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a, lui aussi, félicité et encouragé le service de la protection civile qui est sollicité sur tous les fronts. Le général de brigade Salif Traoré a affirmé que l’année 2015-2016 a vu la montée en puissance de la protection civile. Cette montée en puissance, a-t-il ajouté, va être bientôt consacrée dans une loi de programmation de sécurité intérieure et de protection civile qui permettra dans les cinq ans à venir de transformer la protection civile en un service plus professionnel, mieux équipé, plus adapté et présent sur tout le territoire. Il a remercié les partenaires de la protection civile et invité la population civile à écouter et à s’approprier les messages des «soldats du feu», toute chose qui permet de réduire considérablement les accidents de route et les accidents domestiques.
Le programme de la célébration de la Journée internationale de la protection civile cette année prévoit également des conférences débats, des journées portes ouvertes, des cours sur la prévention des catastrophes et sur les gestes de premiers secours dans les établissements scolaires et centres de formation militaires, des expositions de matériels, des exercices de simulation et des campagnes de sensibilisation sur les accidents domestiques et les accidents sur les lieux de travail.
A. D. SISSOKO

Partager

Source : aBamako

aBamako