Championnat national : COB-AS Bakaridjan, Baco Seck va-t-il jouer un mauvais tour au verts ?

16

«J’ai fait 6 ans à la tête de l’équipe première du COB. J’ai quitté le club cette année, mais mon cœur restera toujours avec le COB. C’est un club qui m’a tout donné, l’envie de vivre, la joie dans la vie, je ne trouverai jamais les mots justes pour remercier cette équipe et son président Moussa Konaté. J’aurai jamais aimé faire toute ma carrière d’entraîneur au COB mais comme le dit l’adage, l’homme propose, Dieu dispose». C’est un Sékou Seck nostalgique qui s’apprête à affronter son ancienne équipe, le COB.
Ce sera demain samedi au stade Modibo Keïta pour le compte de la 5è journée du championnat. Bako Seck, comme l’appellent familièrement les supporters, a joué pendant plusieurs années avec les Olympiens et c’est avec ce club qu’il a débuté sa carrière d’entraîneur en 2007, notamment avec les petites catégories : juniors, espoirs.
Quatre ans plus tard (2011) il prend la tête de l’équipe première et restera à ce poste jusqu’en 2016. «J’ai eu le COB à travers un de mes grands frères, paix à mon âme. Il a été capitaine du COB, je l’accompagnais lors des rencontres du club. Par la suite, j’ai joué au club et j’ai été l’un des artisans de la montée de l’équipe en première division», raconte Bako Seck.
Après plus d’une décennie de bons et loyaux services, le technicien a décidé de quitter les Verts cette année, direction l’AS Bakaridjan de Barouéli. Les raisons ? «Je suis un entraîneur professionnel, pour moi, l’AS Bakaridjan est un nouveau challenge. Je voulais changer d’air», explique Sékou Seck.
«Mon objectif est de construire une équipe compétitive et d’amener l’AS Bakaridjan à un niveau respectable. C’est un défi que je dois relever», ajoutera le technicien, avant de revenir sur les retrouvailles avec son ancien club. «Ce sera un match très difficile, prévient Sékou Seck. Je me prépare pour avoir les trois points, si je peux gagner ce match, je vais le faire avec tout le respect que je dois au COB. Je ne vais jamais chercher à le chambrer».
Après 4 journées de compétition, le COB occupe la 4è place du classement avec 8 points. Les Verts ont signé deux victoires contre le CSK (2-0) et le CSD (1-0) pour autant de matches nuls devant le Djoliba (0-0) et l’ASB (0-0). Face à l’AS Bakaridjan, l’équipe de l’ex-Base ne peut se permettre un nouveau faux pas au risque de perdre le contact avec la tête du peloton. L’AS Bakaridjan elle, aussi est dans l’obligation de gagner. L’équipe de Barouéli a remporté ses deux premières rencontres face à l’ASB (2-0) et le CSK (1-0) avant de chuter deux fois contre le Djoliba (1-0) et le Réal (1-2). Ce samedi, au stade Modibo Keïta, les joueurs de Sékou Seck sont donc dans l’obligation de réagir. «Je suis en train de bâtir une nouvelle équipe, une nouvelle philosophie de jouer. Je sais que cela va être difficile. Je suis déjà fier des deux premiers matches, on a eu 6 points. On a ensuite perdu contre le Djoliba (0-1) et le Réal (1-2), mais personne ne peut dire qu’on a été ridicule. L’équipe fait de progrès et les joueurs commencent à comprendre la nouvelle philosophie. Pour moi, il n’y a pas de feu à la maison», rassure Sékou Seck.
Avant le match COB-AS Bakaridjan, l’ASOM affrontera LC. BA. En grandes difficultés depuis le début du championnat, l’équipe de Missira n’a gagné qu’une fois contre l’USFAS (2-1) et reste sur trois défaites de rang face, respectivement au Stade malien (1-3), à l’AS Black star (1-0) et à l’USC Kita (2-0). L’ASOM occupe la 15è place du classement avec seulement trois points. Les hommes du président Youssouf Diaby n’ont donc pas le choix, ce samedi au stade Modibo Keïta. Ils doivent impérativement gagner pour reprendre la bonne direction de marche.
Mais LC. BA est-il prêt à faire ce cadeau aux Olympiens de Missira ? C’est difficile de répondre par l’affirmative, surtout quand on sait que les Tigres n’ont perdu qu’une fois depuis le début de la compétition (2-0 contre les Onze Créateurs lors de la 4ème journée) et que l’équipe occupe actuellement la 7è place du classement.
En déplacement à Koulikoro où il affrontera le CSD, le CSK (17ème, 1 point) se trouve dans une situation similaire à celle de l’ASOM. Il y a donc danger pour le Centre. Au même moment, le Mamahira (14ème, 4 points) s’expliquera avec les Onze Créateurs (6ème, 7 pts) à Kati. La 5ème journée se poursuivra dimanche avec quatre rencontres.
Premier club à limoger son entraîneur, l’US Bougouni aura le redoutable honneur de recevoir le leader du classement, le Stade malien (12 points). Après la défaite de l’équipe du Banimonotié devant l’USFAS (1-0) lors de la 4è journée, l’entraîneur Aliou Badra Sidibé et ses adjoints ont été remerciés pour insuffisance de résultats.
«En football, quand il n’y a pas de résultats, c’est l’entraîneur qui paye, mais souvent l’entraîneur n’est pas le seul coupable. Pour moi, les entraîneurs ne sont pas seuls responsables de la situation actuelle de l’équipe, les joueurs ont aussi une grande part de responsabilité», a confié un membre de la direction de l’US Bougouni.
L’équipe est désormais dirigée par deux anciens entraîneurs Lamine Kané (2011) et Alou Badra Coulibaly, vainqueur de la coupe du Mali en 2012. Quant à l’ancien gardien, Yacouba Fomba, il est le nouveau préparateur des portiers. L’US Bougouni est actuellement 16è du championnat avec seulement une petite unité au compteur sur douze possibles. L’heure est donc grave pour les vainqueurs de la coupe du Mali 2012.
Le même dimanche, le Djoliba (5ème, 7 points) affrontera l’ASB (12ème, 5 points) en première heure. En deuxième heure, l’AS Black star (8ème, 6 points) en découdra avec le dauphin du stade malien, le Réal (10 points). Les Réalistes ont pris la deuxième place du classement en battant 1-0 l’USC Kita au compte du match en retard de la 3ème journée. Des Kitois qui tenteront de se relancer face à la lanterne rouge du championnat, le Sonni de Gao (18ème, 0 pt). Le coup d’envoi de cette 5ème journée du championnat sera donné dès aujourd’hui au stade Modibo Keïta avec le match USFAS-Nianan. Les militaires occupent la 10è place avec 6 unités, alors que le Nianan pointe au 11è rang avec 5 points.
L. M. DIABY

LE PROGRAMME
Aujourd’hui au stade Modibo Keïta
17h : USFAS-Nianan
Samedi 4 mars 2017 au stade Modibo Keïta
17h : ASOM-LC.BA
19h : COB-AS Bakaridjan
A Koulikoro
CSD-CSK
A Kati
Mamahira-Onze Créateurs
Dimanche 5 mars 2017 au stade Modibo Keïta
17h : ASB-Djoliba
19h : Black stars-Réal
A Kita
USC Kita-Sonni
A Bougouni
USB-Stade malien

Source : aBamako

aBamako