La 7eme edition de la nuit du mérite sportif du Cnosm s’est déroulée le 25 février dernier : Des distinctions décernées aux sportifs et aux dirigeants les plus méritants de l’année 2016

25

Une dizaine de distinctions a été décernée, le 25 février dernier, au cours de la soirée de gala annuelle du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) aux meilleurs sportifs et dirigeants, qui se sont distingués au cours de l’année 2016. C’est dans une ambiance festive que cette soirée s’est déroulée, en présence de plusieurs personnalités dont la Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga, marraine de l’événement.

Après la tenue de la 50ème session du Comité exécutif de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) les 3 et 4 février dernier et l’Assemblée générale élective de la Zone II de l’Acnoa, le 18 février, qui a vu la reconduction de notre compatriote Habib Sissoko pour un nouveau mandat, le Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) avait rendez-vous au mouvement olympique et sportif, le 25 février dernier, pour sa traditionnelle soirée de gala dénommée “Nuit du mérite sportif”. Sponsorisée par Sotelma-Malitel et le Pmu-Mali, cette cérémonie était placée sous la présidence du ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, qui avait à ses côtés certains membres du gouvernement.

La marraine était la Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga, vice-présidente de l’Association des académies nationales olympiques d’Afrique, présidente de l’Académie nationale olympique du Mali, par ailleurs présidente de l’Ong Agir.

Ce choix n’est pas fortuit pour qui connait l’implication et l’accompagnement de l’épouse du Président IBK dans le cadre de la bonne organisation des différentes rencontres internationales du Cnosm cette année à Bamako. Au présidium, on notait aussi la présence de Sidi Dembélé, secrétaire général de Sotelma-Malitel et Arouna Modibo Touré, Président-directeur général du Pmu-Mali.

Pour cette 7ème édition de la Nuit du mérite sportif, deux invités de marque étaient au rendez-vous. Il s’agit du président du Comité national olympique du Burkina Faso, Jean Yameogo et Seydina Omar Diagne, secrétaire général du Comité olympique sénégalais et aussi secrétaire général aussi de la Zone II de l’Acnoa.

Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette fête fût un succès. De l’avis des invités, cette 7ème édition de la Nuit du mérite sportif restera longtemps gravée dans la mémoire sur le plan organisationnel. “En réalité, j’étais présent à toutes les éditions, mais cette année a été la meilleure sur toute la ligne. Nous avons senti un véritable changement. Les organisateurs ont mis l’accent sur le professionnalisme.

C’est du jamais vu. Je dis bravo à la Commission d’organisation présidée Mme Sangaré Aminata Kéïta” nous a confié l’un des invités de marque. Deux interventions ont été prononcées au cours de cette soirée. Il s’agit du mot de bienvenue du président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) Habib Sissoko. Il était tout simplement très heureux : “A vous tous qui avez acceptez d’honorer de votre présence cette soirée, je souhaite la bienvenue et je dis merci, du fond du cœur. Il est vrai que cette année, la fête est venue tardivement.

En effet, vous avez été privés de la fraîcheur de décembre et de la ferveur ambiante des fêtes de fin d’année. Mais je vous sais tolérants et nous nous savons excusés car cela est dû à la frénésie des évènements que notre beau et attachant pays a abrités. Pour le sommet Afrique-France, pour le Parlement de l’Oci, pour le Tour cycliste de la paix, pour l’Acnoa et sa Zone II, le Mali a honoré sa réputation de terre de rencontres et d’échanges. Nous retrouvons l’essentiel et c’est le plus important. Nous voici rassemblés, tous euphoriques par la signification de cette rencontre sportive et culturelle”.

Selon lui, la Nuit du mérite sportif se veut la célébration de l’engagement et du mérite et un devoir de mémoire. Avant de rendre hommage au ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, et la marraine Mme Kéïta Aminata Maïga. “En nous adressant à notre ministre des Sports, nous goûtons la plénitude d’une coopération franche, faite d’une gouvernance consensuelle et enthousiaste. Monsieur le Ministre, vous avez engagé et fait aboutir des réformes essentielles. Vous avez bien nommé les choses. Alors notre forte sollicitation demeure l’adoption d’un arsenal juridique qui aide à rétablir la confiance et la transparence. Notre reconnaissance vous sera constamment manifestée” dira-t-il.

S’agissant de Mme Kéïta Aminata Maïga, il précisera : “Nous avons souhaité garder, pour la fin, nos hommages à la marraine de cette 7ème édition de la Nuit du mérite sportif. Dans sa jeunesse studieuse, ce cœur de bonté s’est confondu avec le destin des gens humbles. Mme Kéïta Aminata Maïga, la jeunesse sportive de notre pays estime juste, qu’une personnalité de votre dimension soit distinguée”.

Instaurer une culture de saine émulation entre les sportifs et les dirigeants

Prenant la parole, le ministre des Sports estime que l’objectif de cet événement est de vulgariser les valeurs olympiques et sportives à travers la reconnaissance de l’excellence et du mérite, socle de toute performance sportive. “Cette reconnaissance contribue aussi à instaurer une culture de saine émulation entre les sportifs et les dirigeants. Les résultats sportifs de nos différentes équipes nationales pour la saison 2016 sont pour l’essentiel satisfaisants. Nombreux athlètes dans différentes disciplines sportives ont brillé aux plans national et international avec des performances remarquables. Les plus méritants sont célébrés. A cette occasion, je leur adresse toutes mes félicitations et mon infinie reconnaissance” a déclaré le ministre des Sports.

S’agissant des récompenses, il faut préciser qu’une dizaine de distinctions a été décernée aux sportifs et aux dirigeants qui se sont distingués au cours de l’année 2016. Cela, à travers différentes catégories. Dans la catégorie “Devoir de mémoires”, les lauréats ont pour noms : feue Fatoumata Siré Diakité (elle fut présidente de l’Apdf et membre de la Commission femme et environnement du Comité national olympique et sportif du Mali) feu Mamadou Koroba Traoré (il fut président de la Fédération malienne de lutte et président de la Commission éthique du Cnosm), feu Mamadou Diop (vice-président de la Ligue d’athlétisme de Kayes).

Des attestations ont été remises par l’ancien ministre Boubacar Karamoko Coulibaly aux parents des disparus. D’autres anciens athlètes ont été récompensés à l’image de l’ancien joueur du Stade Malien de Bamako et de l’équipe nationale, Mamadou Diakité dit Doudou, Bakary Diawara dit Yanki (il est ceinture noire 7ème dan en taekwondo) Raymond Coulibaly (ancien judoka) Cheick Traoré (il est ceinture noire 8è dan en Aïkido) Mamadou Kéïta dit Vasca. Ce n’est pas tout. Des prix ont été décernés aux trois meilleures équipes nationales qui ont marqué l’année 2016. Il s’agit de l’équipe nationale des cadettes de basket-ball, qui a remporté 4è fois successivement l’Afrobasket U16, l’équipe nationale de Rugby (Championne du tournoi ouest africain) et l’équipe nationale de foot pour aveugles.

Des trophées et des diplômes de reconnaissance ont été décernés à plusieurs personnalités dont le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, et son épouse, pour leur contribution dans la promotion du mouvement olympique et sportif. Sans oublier le ministre des Sports Housseini Amion Guindo. Le secrétaire général de la Zone II de l’Acnoa, Seydina Omar Diagne, a saisi cette occasion pour remettre officiellement un trophée à Habib Sissoko pour tout ce qu’il est en train de faire pour que la Zone II soit l’une des meilleures zones de l’Acnoa en Afrique.

On se rappelle que notre compatriote Habib Sissoko, président du Cnosm, a été réélu, le 18 février dernier, à la tête de la Zone II de l’Acnoa pour un nouveau mandat de 4 ans.

A.B. HAÏDARA

Meilleur dirigeant sportif de l’année :

Adama Mariko succède à Me Jean Claude Sidibé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here