Le groupe Allafrica global media célèbre la femme africaine le 7 mars prochain à Bamako : Le Prix “AllAfrica leadership féminin” sera décerné à cinq femmes leaders qui se sont distinguées dans leur domaine

76

Le Groupe AllAfrica Global Media, dans sa volonté habituelle de participer au développement communautaire, notamment de celui des filles et femmes africaines, organise le 7 mars 2017 à Bamako, une journée de réflexion sur le thème : “L’autonomisation économique des femmes  et accès des filles à l’école : vecteur de l’émergence en Afrique”. Au cours de cette cérémonie, des femmes leaders seront récompensées à travers des prix. Mme Kéïta Aminata Maïga, Première Dame de la République du Mali recevra un Prix d’honneur AllAfrica. C’est ce qui ressort du communiqué de presse déposé dans notre rédaction.

Cette manifestation est placée sous le haut patronage et la présence effective de Mme Aminata Maïga Kéïta, Première Dame du Mali. S’inscrivant dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la femme, elle est organisée en partenariat avec le Groupe de travail de haut niveau du secrétaire général des Nations Unies pour l’Autonomisation Économique des Femmes (Unhlp).

La ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de l’enfant, Mme Sangaré Oumou Ba et la fondatrice et présidente de l’ONG Femme Africa Solidarité (FAS) Bineta Diop, non moins vice-présidente du Comité des femmes de l’Union Africaine, le président du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sinsy Coulibaly et Amadou Makhtar Ba, membre du Unhlp seront au rendez-vous.

Après les deux premières éditions tenues à Dakar et couronnées de succès,  et grâce aux  contributions utiles  notées en faveur de la lutte pour l’épanouissement de la gent féminine africaine, AllAfrica  a décidé cette année, pour la première fois, de délocaliser la célébration de la Journée internationale de la femme dans la capitale malienne.

Mme Mariama Sy, directrice régionale d’AllAfrica situe cette rencontre de Bamako dans un contexte où plusieurs pays d’Afrique se sont dotés de Plans émergents dans l’optique de réduire les fossés et les disparités avec les pays développés. “La mise en œuvre de ces Plans devra inévitablement conduire à une transformation structurelle des économies, qui ne peut se faire sans l’implication des femmes, piliers essentiels de la société et socle de la cellule familiale en Afrique”.

C’est pourquoi, le Groupe AllAfrica Global Media, plus grand distributeur digital d’informations et de nouvelles sur l’Afrique, a saisi l’occasion du 7 mars, pour tenir cette rencontre de haut niveau, en partenariat avec l’Unhlp. L’objectif étant de convier plusieurs acteurs à la réflexion pour identifier les problématiques essentielles et dégager des pistes de solutions d’une part, et d’autre part, célébrer les performances des femmes et du mouvement d’autonomisation économique des femmes, tout en renforçant l’appel à l’accélération de l’égalité des sexes et à l’accès à l’éducation des jeunes filles.

L’urgence est là et la tâche est énorme. Elle demande donc beaucoup d’efforts aux humanitaires, vu l’étendue du territoire et l’accès souvent difficile. Ainsi, des sommités reconnues dans le domaine de la promotion de l’autonomisation des femmes, à l’image de Mme Ndioro Ndiaye, Coordonnatrice du Réseau Francophone pour l’égalité Femme-Homme (Rf-Efh), le Dr. Maxime Houinato, Représentant résident d’Onu-Femmes au Mali, Mme Eliane Munkeni Kiékié, présidente de la Commission nationale des femmes entrepreneurs du Congo-Kinshasa, Mme Coulibaly Aïssata Touré, présidente du Réseau des femmes opératrices économiques du Mali, Mme Soyata Maiga, avocate à la Cour et Rapporteuse spéciale sur les droits de la Femme en Afrique, Dr Maïga Kadi Baby, présidente de l’Ong Aprosid, répondront à l’invitation de AllAfrica Global Media.

La  rencontre de Bamako, cette année, tournera essentiellement autour des questions relatives aux voies et moyens pour accroître l’autonomisation économique des femmes, voire comment favoriser leur accès aux ressources et outils économiques, notamment à l’emploi, aux services financiers et non financiers (fonciers et  formation).

Mais l’édition de cette année portera, également et surtout, sur les réponses à la question fondamentale: Comment l’autonomisation économique des femmes et l’accès à l’éducation des filles peuvent aider l’Afrique à être émergente ?

Au terme de la rencontre de Bamako 2017, le Groupe All Africa décernera des prix à des femmes leaders qui se sont distinguées dans leur domaine. Ainsi, Mme Kéïta Aminata Maïga, Première Dame de la République du Mali recevra un Prix d’honneur AllAfrica. Une distinction qui est la reconnaissance de la force tranquille. Son dynamisme transparait à travers son Ong Agir qui apporte sa pierre dans l’édification du pays.

Le Prix AllAfrica Leadership Féminin sera décerné à cinq femmes africaines qui se sont distinguées par leur volonté et leur engagement à servir en modèle pour susciter le désir de réalisation chez les filles et les femmes du continent.

Comme chaque année, la célébration de la Journée internationale de la Femme est placée sous le sceau de l’Innovation. L’édition 2017 ne sera pas en reste. Une séance de discussion intitulée “Elles Inspirent” est prévue dans l’après-midi du 7 Mars, entre des Femmes Leaders dans leur domaine et les filles âgées de 16 à 20 ans, en vue de les orienter et les inspirer dans leurs projets d’avenir.

Source  AllAfrica Global Media,


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here