Immigration : 163 maliens de Libye regagnent volontairement la patrie

34

Le jeudi 2 mars 2017, 163 de nos compatriotes vivant en situation difficile en Libye ont regagné volontairement la patrie à bord d’un vol humanitaire. Ce retour a été organisé par le ministère en charge des maliens de l’extérieur avec le soutien de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Ils ont été accueillis à leurs descente d’avion par le Chef de cabinet du ministère des maliens de l’extérieur, Moussa Aliou Koné, en présence du Directeur de la Protection Civile, Bakary Daou. Etaient également présents, Mme Goïta Astan Dédé Doucouré, Directrice régionale du Développement Social du district de Bamako et des responsables de l’(OIM).

De l’aéroport, les 163 maliens de retour volontaire, ont été transportés dans la cour de la Protection Civile de Sogoniko où ils ont bénéficié de l’hébergement, la restauration, la vaccination, bref d’une assistance social de l’Etat.

D’après le chef de cabinet du ministère des maliens de l’extérieur, Moussa Aliou Koné, ces 163 maliens ont été sélectionnés sur la base d’une interview, il faut noter parmi eux, 115 détenus libérés des prisons libyennes, des familles et des malades. « Il faut saluer la présence de notre ambassade à Tripoli qui facilite cette coopération étroite avec l’OIM et du coup l’assistance au rapatriement. Du 29 décembre 2016 à nos jours, le ministère des maliens de l’extérieur a pu rapatrier 322 de nos compatriotes en détresse à Libye, il est également prévu d’autres retours volontaires courant avril 2017 » a indiqué le chef de cabinet.

Pour sa part, Nouhoum Daou, assistant aux opérations de l’OIM-Mali et chargé de la coordination du rapatriement volontaire des migrants maliens a fait savoir que le rôle de leur structure est d’assisté tous les maliens en situation de détresse qui se trouvent à l’extérieur. Aussi d’ajouter : « quand ils sollicitent notre assistance pour revenir volontairement, nous intervenons auprès d’eux en collaboration avec les ambassades. Nous appuyons les efforts du Gouvernement, l’OIM à affréter un avion en collaboration avec l’ambassade qui délivre des laisser-passer sur la base des documents certifiant leur nationalité et l’OIM va donner à chacune de ces personnes 38 400 Fcfa pour regagné leurs familles. »

Candidat malheureux de retour volontaire, Makan Moussa Sissoko raconte son calvaire : « Nous étions en prison, des Touaregs libyens ont attaqués notre foyer et ont emportés tous nos biens. Nous étions dans des conditions inhumaines dans la prison ce qui nous a poussés à fuir. Dès qu’on a passé l’interview à l’ambassade, on a été rapatrié gratuitement dans des bonnes conditions. Mais jusqu’à présent il y’a beaucoup de nos compatriotes qui sont en Libye. Je remercie le Gouvernement malien ».

Sidiki Adama Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here