Lutte contre les catastrophes de toute nature: Les ‘’soldats du feu’’ toujours sur leur garde!

63

Comme à l’accoutumée, les sapeurs-pompiers du Mali, à l’instar de ceux de la communauté internationale, ont célébré la ‘’journée internationale’’ de la protection civile le mercredi 1ère mars 2017 à la direction générale de la protection civile sise à Hamdallaye ACI 2000. L’évènement cette année, était placé sous le thème : «Ensemble avec la protection civile face aux catastrophes ». Pour l’occasion, le directeur général de la protection civile, le colonel Seydou Doumbia, a insisté sur la nécessité d’une synergie d’actions afin de gagner le challenge de la réduction des risques de catastrophe.
L’objectif visé par la tenue de cet évènement était d’attirer l’attention du public, le plus large possible, sur le rôle de la protection civile dans la vie quotidienne des populations et de le sensibiliser sur les mesures à adopter en cas de catastrophe.
Dans son intervention, le DG. Doumbia, affirmera que la décision des plus hautes autorités de célébrer cette journée à l’instar de la communauté internationale, démontre l’importance et le rôle que joue la protection civile pour assurer la protection des personnes, la sauvegarde de leurs biens et la protection de l’environnement.
En effet, selon lui, nul n’est à l’abri des catastrophes, et nul ne peut y faire face tout seul de manière efficace. Les résultats de plusieurs années de développement peuvent être anéantis dans un laps de temps par une catastrophe majeure. Et ce, souvent avec l’intégrité de l’environnement, l’équité sociale et l’efficience économique.
La réduction des risques de catastrophe, soutient-il, vise à diminuer la vulnérabilité des populations en les préparant mieux aux menaces, par la prévention et l’atténuation des impacts des catastrophes. Afin de gagner ce challenge, pour lui, il est nécessaire d’enclencher une solidarité collective autour de la protection civile dans sa lutte contre les catastrophes de toute nature.
A signaler que cette journée a été marquée, en termes d’activités, par des conférences débats, des journées portes ouvertes, des cours sur la prévention des catastrophes et les gestes de premiers secours dans les établissements scolaires et les centres de formation, à travers le monde. De même que des expositions de matériels, des exercices de simulation et des campagnes de sensibilisation sur les accidents domestiques et les accidents sur les lieux de travail.
Les activités 2016 jugées satisfaisantes !
Toujours dans son allocution, le Colonel Seydou Doumbia, s’est appesanti sur les activités réalisées au-cours de l’année dernière, lesquelles selon lui ont été satisfaisantes. Il s’agit, notamment, du renforcement de capacités en ressources humaines et en infrastructures, mais aussi de l’amélioration du cadre législatif et réglementaire du corps de la protection civile.
En ce qui concerne le renforcement de capacités en ressources humaines, il a rappelé le recrutement de 500 élèves sapeurs-pompiers, la formation de 977 fonctionnaires de protection civile à l’école nationale de la protection civile et 23 à l’étranger dans les écoles de formation en Algérie, au Maroc, au Canada, au Burkina Faso et au Benin.
Sur le plan des infrastructures, il a annoncé l’ouverture prochaine des centres de secours des 1008 logements, de Kabala, de Kita et de San. En plus de la construction en cours d’une infirmerie à Gao, grâce à l’appui de la Minusma.
Dans le domaine de l’amélioration du cadre législatif et règlementaire, selon lui, beaucoup de satisfactions sont à noter, au nombre desquelles, les décrets fixant, l’organisation et les modalités de fonctionnement de la direction générale de la Protection Civile, le plan de carrière des fonctionnaires de la protection civile, les dispositions applicables aux différents corps de fonctionnaires de la protection civile, le cadre organique de la Protection civile et le document sur le schéma national d’analyse et de couverture de risques (SNACR).
Outre ces réalisations, le DG de la Protection Civile, soulignera que leurs différentes unités ont effectué, courant 2016, 14 972 interventions. Au cours de ces interventions selon lui, 938 morts aurait été enregistré et 21 389 blessés, avec une prédominance des accidents de la circulation au nombre de 12 343 cas.
A noter que la célébration de la journée mondiale de la protection civile de cette année était couplée à la cérémonie de sortie de 16 administrateurs promus au grade de Commandant sapeur-pompier.
Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here