Ministère des Mines : Le chef de cabinet, « reine du Sabar », dicte sa loi

26

La cohabitation est difficile entre les cadres du ministère des Mines et Mme le chef de cabinet. Et pour cause, un malaise profond est né des multiples décisions de la "reine du Sabar", pardon de Madame le chef de cabinet, Oumou Soumaré.
Arrivée à ce département par le biais de Pr. Tiémoko Sangaré, elle a du mal à mettre en route les activités du département. Une situation qui paralyse tout le secteur des mines. De sa nomination à nos jours, Oumou Soumaré ne dispose d’aucune feuille de route pour permettre au ministre de réaliser des activités sur le terrain. Conséquence : depuis son arrivée à la tête du département des Mines, Pr. Tiémoko Sangaré n’a effectué aucune visite sur un site minier.
Au département des Mines, Madame le chef de cabinet et les conseillers techniques ne parlent plus le même langage, d’où un grave dysfonctionnement. Nos sources font cas de l’installation d’un réseau au ministère des Mines avec qui Oumou Soumaré travaille au détriment des autres membres du cabinet.
Coincé entre le marteau du chef de cabinet qu’il a nommé et l’enclume des autres cadres du département, le ministre Sangaré semble bloqué dans ses ambitions. Les acteurs du secteur minier eux aussi désapprouvent la lenteur et surtout la démarche solitaire de Madame le chef de cabinet.
Djibril Traoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here