Radiologie d’Afrique noire francophone : Le Mali à l’honneur

11

Le Mali a abrité du 1er au 3 mars les Journées de radiologie d’Afrique noire francophone (JRANF 2017). Durant 3 jours, plus de 300 radiologues venus d’Afrique, du Maghreb et de la France se sont penchés sur l’avenir de la radiologie en Afrique. Et le thème retenu pour ce congrès de Bamako était “imagerie médicale au cœur du droit à la santé”.

A l’ouverture du congrès à l’hôtel de l’Amitié, le jeudi dernier, le Pr. Siaka Sidibé, président du comité d’organisation des Journées de radiologie d’Afrique noire francophone et président de la Société malienne d’imagerie médicale n’a pas caché sa satisfaction à accueillir une telle messe du monde de la radiologie. “La Société malienne d’imagerie médicale est extrêmement heureuse d’accueillir ce beau monde de scientifiques avérés et en herbe”, a-t-il  martelé.

Et de revenir sur les grands axes de ce rendez-vous de toute la radiologie africaine. Il indiquera qu’en plus du thème central, les sous-thèmes comme l’imagerie de la femme et de l’enfant, en oncologie, en traumatologie et le financement des structures d’imagerie médicale seront développés au cours des ateliers et des conférences animés par d’éminents spécialistes.

Dr. Jean Luc, président du groupe des radiologues Français, quant à lui, a félicité les organisateurs du congrès avant d’afficher tout son plaisir à y prendre part. Pour lui, l’un des moyens de réussir la promotion de la radiologie est l’organisation de congrès rassemblant régulièrement les professionnels du domaine.

Au nom du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Bakary Diarra, secrétaire général, du ministère, avant de déclarer ouvert le congrès, a invité les participants à plus d’assiduité, car, selon lui, un tel congrès permet à coup sûr, de renforcer la capacité des radiologues maliens dans la prise en charge des malades.

Faut-il le rappeler, ce 13e congrès de la radiologie d’Afrique noire francophone regroupait des chercheurs, des praticiens et des étudiants.

Oumar B. Sidibé 

 


Source : Maliweb

Maliweb