Stabilisation du centre du Mali: Le ministère de la Sécurité lance un vigoureux programme !

57

Sous la présidence du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal. Salif Traoré, le lancement du Programme d’Appui au Renforcement de la Sécurité dans les régions de Mopti et de Gao et à la gestion des zones frontalières (PARSEC), a été effectué le vendredi 3 mars dans la salle de conférence dudit département. Il a pour objectif de contribuer à la stabilisation de la zone Centre du Mali, en améliorant la sécurité des populations, le contrôle du territoire et de la gestion des espaces frontaliers, par les services de l’Etat, dans le respect de l’Etat de droit.
Pour l’occasion, le ministre de Sécurité et de la Protection Civile, la Général de brigade Salif Traoré, avait à ses cotés ses homologues des Affaires Etrangères de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine Abdoulaye Diop, de la Justice, Garde des Sceaux Mamadou Ismaël Konaté, ainsi que l’ambassadeur de l’Union Européenne au Mali Alain Holleville et des diplomates des Etats de UE, des Nations-Unies, de même que des officiers supérieurs des forces de sécurité du Mali.
Le projet PARSEC a pour objectif de contribuer à la stabilisation de la partie centre du Mali, en améliorant la sécurité des populations, le contrôle du territoire et de la gestion des espaces frontaliers, par les services de l’Etat, dans le respect de l’Etat de droit.
Ce programme est financé à hauteur de 29 millions d’euros, soit un peu plus de 19 milliards de FCFA. Il sera mis en œuvre par l’agence d’exécution de la coopération française ‘’Expertise France’’ et ses partenaires ‘’CIVIPOL et GIZ’’ pour une période de 42 mois.
Alain Holleville, ambassadeur de l’UE dira que c’est conformément à sa stratégie ‘’Sahel’’, adoptée en mars 2011 que l’UE s’est engagée, aux côtés des autorités maliennes à soutenir les efforts menés dans le domaine de la sécurité. A savoir, promouvoir, dans la zone concernée une approche, dite’’ Sécurité et Développement’’.
Selon Holleville, il vient en soutien à la stratégie malienne et s’inscrit dans une action plus large de l’UE visant au renforcement de la sécurité et du développement dans la zone centre du pays autour de trois axes d’actions majeurs. Ces axes sont: l’appui au renforcement de la sécurité (dont PARSEC), l’appui au renforcement du dialogue et du lien population-forces de défense et de sécurité (projet en voie de financement), et un appui au retour et au renforcement des services sociaux de base et au développement de l’économie locale (en cours d’établissement).
Quant au ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, ce programme est issu des consultations entre le Gouvernement du Mali et de l’UE, et d’un effort conjoint et concerté avec les acteurs du secteur.
Pour le Général Traoré, PARSEC vient en effet compléter l’appui apporté par les missions ‘’EUCAP Sahel Mali’’, ‘’l’EUTM et la MINUSMA’.
Il ajoutera que les interventions des partenaires techniques et financiers dans le domaine de la sécurité intérieure, de la gouvernance et du développement socio-économique, sont les facteurs clés pour la stabilisation et la restauration de l’autorité de l’Etat dans le centre du pays.
Enfin, le ministre a exprimé l’encouragement du gouvernement à l’équipe de ‘’PARSEC’’ et aux différents intervenants du secteur afin de les inciter à intensifier leurs efforts, à travers l’articulation de leurs programmes et plans d’action avec les stratégies et plans nationaux en faveur de la stabilité du pays et pour la sécurité des populations.
C’est sur ces propos qu’il a déclaré lancer le programme d’appui au Renforcement de la Sécurité dans les régions de Mopti et de Gao et à la gestion des zones frontalières.
Par Jean Joseph Konaté (stagiaire)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here