Arcane Politique : l’hyperactivité du Dr Tréta et ses effets dévastateurs sur la cohésion de l’opposition politique

40

Si au niveau du BPN du RPM les seules explications données sur les résultats attendus des rencontres qu’a eues son président, Bokary Tréta, avec les responsables des différentes formations politiques du pays, dont celles de l’opposition, il se susurre que l’objectif recherché par Bokary Tréta et sa suite est de réussir à fédérer les voix autour du programme présidentiel de sortie de crise voire autour de la candidature du chef de l’Etat pour un second mandat plus apaisé et porté vers le développement économique. En attendant, l’opposition se fissure et les chances d’une réélection d’IBK se précisent.

 

Dr Tréta l’homme qui comprend IBK ! Le Président du Rassemblement pour le Mali est très actif ces derniers temps. Bokary Tréta, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a multiplié les rendez-vous avec les responsables des partis politiques dits amis de la mouvance présidentielle et de l’opposition politique.

Cette hyperactivité de Bokary Tréta fait peur et d’aucuns pensent que le rapprochement avec l’opposition a entamé la crédibilité et la sincérité de certaines formations de ce pôle politique quant à leur volonté d’aider les autorités du pays à sortir de l’impasse politico-sécuritaire. Chose qui, avec la formation du cabinet du chef de file de l’opposition, a surtout contribué à l’effritement de l’opposition politique malienne désormais multipolaire.

Il y a une semaine, un nouveau pôle politique d’opposition a été mise en place sous l’appellation de Gauche républicaine par Soumana Sako, Modibo Sidibé et Daba Diawara. Cette opposition se veut différente de l’opposition constituée autour de l’URD et qui participe à la composition du cabinet du chef de file de l’opposition. Elle est même considérée comme plus modérée que celle désormais radicale constituée du Sadi d’Oumar Mariko et de l’ADP-Maliba de Aliou Boubacar Diallo.

Certains observateurs sont clairs, c’est l’effet Tréta plus qu’une crise née de la composition du cabinet du chef de file de l’opposition et qui participe de la stratégie d’affaiblissement des adversaires du régime dans la perspective de la présidentielle de 2018 à laquelle le RPM compte bien représenter son président fondateur à sa propre succession.

Au RPM, loin de vouloir diviser pour mieux régner, l’on pense que ces rencontres avec les partis amis visent à créer une synergie autour du projet Mali pour une sortie pacifique et définitive de crise. On n’y exclut pas une entrée dans le gouvernement d’union nationale des acteurs de l’opposition. L’hyperactivité du Dr Tréta et ses effets dévastateurs sur la cohésion de l’opposition politique est plus que visible aujourd’hui et les efforts d’hercule du président IBK pour la paix et la réconciliation sont perceptibles.

 

Boniface Dembélé


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here