Campagne agricole 2016-2017 : L’OMVF a contribué à la réalisation de 111 661 tonnes de céréales sur 31 024 hectares d’emblavures

35

La 9ème session ordinaire du Conseil d'administration de l'Office pour la mise en valeur du système Faguibine (OMVF) a eu lieu, le vendredi 03 février 2017, dans la salle de conférence du Ministère de l'Agriculture. Placée sous la présidence du Président du Conseil d'administration, Kassoum Denon, ministre de l'Agriculture; et du Directeur général, Abacar Al Zouma Maiga, l’exercice consistait à examiner les différents rapports d’activités à fin de formuler des recommandations pour la prochaine saison.

Depuis sa création, l'Office pour la mise en valeur du système Faguibine (OMVF) s'attèle à assurer la mise en eau des lacs du système à travers la maintenance des axes hydrauliques, malgré les ressources financières limitées et une situation sécuritaire dégradée.
Dans son discours d'ouverture, le ministre de l'Agriculture, Kassoum Denon a rappelé qu'au cours de la campagne agricole 2016-2017, l'Office pour la mise en valeur du système Faguibine (OMVF) a contribué activement à l'atteinte des objectifs de productions céréalières par des réalisations de 111 661 tonnes de céréales sur 31 024 hectares d'emblavures. Aussi, a-t-il ajouté, que la mise en œuvre des activités de résilience, à l'échelle régionale, a permis la stabilisation des populations de la zone d'intervention.
Pour le ministre Denon, la mise en œuvre de la première phase du Projet d'appui à la restauration du système Faguibine (PARF) a permis d'enregistrer des acquis importants en termes de maintenance des chenaux d'alimentation des lacs, d'appui aux producteurs en intrants agricoles, d'acquisition d'engins de terrassement, de construction d'infrastructures de stockage et de renforcement de capacité des acteurs impliqués dans la restauration des écosystèmes du Faguibine.
Pour renforcer ces acquis, a souligné le ministre de l'Agriculture, que le Gouvernement a initié et obtenu l'accompagnement de la communauté internationale pour la formulation du Programme cadre de restauration et de développement du système Faguibine (PC-RDSF). «Ce programme constitue un instrument de développement important dans la zone du Faguibine», a-t-il soutenu. Avant de préciser que les actions envisagées s'inscrivent dans le cadre de la vision du Gouvernement à créer des pôles de croissance et de développement de l'Agriculture à travers les bassins de production agricole du pays. Il a terminé ses propos en félicitant très sincèrement les populations de la zone d’intervention pour leur courage et surtout leur grande capacité de résilience dans un contexte marqué par les effets néfastes du changement climatique ainsi que les autres acteurs impliqués dans le développement de la zone pour leur contribution remarquable.
Pour le Directeur général de l'OMVF, Abacar Al Zouma Maiga a évoqué quelques difficultés rencontrées. Il a regretté la reduction du budget de 2017 à 33% dû à des contraintes. Avant de signaler la zone lacustre est identifiée comme étant l'espace privilégié de concentration des investissements et des activités agroindustrielles en vue de la valorisation de la production Agricole dans le septentrion malien. Il a ainsi indiqué la concrétisation de cette vision exige de tous, citoyens, structures de production, administration et politiques, un dépassement de soi et une communion d'actions innovantes.
Seydou Karamoko KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here