Commémoration du 8 mars 2017 : L’événement célébré au Mali avec faste

37

Le Mali a célébré hier, mercredi 8 mars 2017 au palais de la culture,  la 23ème édition de la journée internationale de la femme placée sous le thème de «l’autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution». Sous la houlette du ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, la cérémonie était présidée par le président de la  République, Ibrahim Boubacar Keita, en présence des membres du gouvernement, des Présidents des institutions, des représentants diplomatiques, d’organisations internationales…

Les femmes sont sorties massivement pour célébrer cette journée Internationale. Cette journée a été l’occasion de glorifier certaines femmes pour leurs courages et leurs bravoures , et des personnalités engagées dans la défense des causes des femmes dont  le Président de la République qui a reçu un diplôme de reconnaissance. Après le mot de bienvenue du maire de la commune V, la Présidente du CAFO, Mme Traoré Oumou Touré a salué le Président de la République pour son engagement en faveur de leur cause qui, selon elle, ne date pas d’aujourd’hui. Elle ajoutera que les femmes du Mali demandent plus de justice sociale et plus d’équité parce qu’elles le méritent. Aussi, elle dira que les femmes maliennes ne peuvent plus accepter cet emploi précaire dévalorisant de bétail électoral, de mobiliser pour des causes inconnues surtout la tendance à nier leurs apports et contributions. Par ailleurs, elle a souligné que les choix des pays en matière  d’emploi doivent désormais tenir compte des réalités socio-économiques et culturelles. «  Des alternatives fiables et pérennes existent. Il faut qu’un plus grand nombre de femmes puissent accéder à une vraie autonomie. »

Au dire du représentant résident de l’Onu femmes, Maxime Houinato, la pleine participation des femmes à la population active offre des occasions sans précédent et est porteuse de croissance. Selon lui, si l’on parvenait à combler l’écart existant entre hommes et femmes en matière d’emploi, le PIB mondial  pourrait augmenter  de 12 milliards de dollars d’ici à 2025. De même, il fera savoir que si l’on accroit la proportion de femmes dans les institutions publiques, on aura l’assurance que celles-ci seront plus représentatives, mais  aussi un gage d’innovation et d’amélioration de la prise de décisions dans l’intérêt de la société dans son ensemble.

Parlant du thème qui a été retenu pour cette année, le ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Sangaré Oumou Bah a déclaré que le thème les invite à apprécier la pleine mesure du chemin parcouru par les femmes à travers le monde, et à apprécier les efforts engagés pour leur équilibre, leur épanouissement et celui de leurs familles. Mme le ministre ajoutera que c’est également l’occasion pour les femmes du Mali, de prendre conscience des défis qui restent à relever, ainsi que des opportunités qui leurs sont offertes. « Chacune d’entre nous a son rôle à jouer dans la construction de notre pays pour les générations futures », a souligné le ministre. Selon le ministre la promotion de la femme, la femme est devenue une priorité nationale, grâce à la volonté et au soutien du premier défenseur des femmes, le Président de la République. « Avec lui, les femmes sont plus que jamais, au cœur de la relance économique, de la recherche de la Paix, de la stabilité sociale ; elles sont au cœur du développement durable », a précisé le ministre.

Dans son intervention, le Président de la République a indiqué que son respect, sa considération pour la femme malienne n’est pas politicienne et ne s’aurait l’être. Pour le Président IBK, dans la vie de tous les jours, il n’est plus besoin de faire la preuve de la dignité de la femme. Aux dires du Président, si l’on avait confié la gestion des caisses à vocation d’économie solidaire aux femmes, le dégât que nous avons enregistré aurait été moindre.

Ousmane Baba Dramé

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here