Direction nationale du commerce et de la concurrence : Quand des syndicalistes mal inspirés créent un mauvais climat de travail

39

Incroyable mais vrai : le syndicat des travailleurs de la direction nationale du commerce et de la concurrence demande à la hiérarchie de ne pas appliquer la loi rendant obligatoire l’assurance des marchandises ou facultés d’importation. Curieux non ! Si le directeur national du commerce et de la concurrence ne satisfait pas à leur demande, le syndicat des travailleurs projettent même d’observer une grève de 72 heures à compter du 15 mars prochain.

En effet, dans leurs doléances, les travailleurs demandent la suppression de «l’assurance comme l’une des conditions de la levée d’intention d’importation conformément aux dispositions de l’arrêté interministériel n°09-0788/MEIC-MF- SG du 07 avril 2009 fixant les modalités d’application du décret 00- 505/PRM du 16 octobre 2000, portant réglementation du commerce extérieur». Ridicule non ? La soumission des intentions d’importation à l’assurance est prévue par une loi qui date de 1981. Il s’agit de la loi N°81678/AN-RM du 15 août 1981 qui a subi un additif en 1985. L’article 1er nouveau de cet additif stipule que : «les personnes physique ou morales de droit public ou privé sont assujetties à l’obligation d’acheter FOB ou coût et fret et de souscrire une assurance auprès d’une société agréée au Mali pour toute importation de marchandises ou facultés sur le territoire de la République du Mali ». Le syndicat demande de supprimer cette disposition, ou alors que la direction nationale du commerce et de la concurrence prélève pour ses travailleurs un fonds sur les assurances. Pourtant cela participe à la transparence dans les importations des marchandises dans notre pays. Il s’inscrit également dans le cadre de l’assainissement de notre économie. Car, il permettra de savoir effectivement la nature des marchandises à importer, et par ricocher à payer la taxe qu’il faut. Parce qu’il faut le dire, les fausses déclarations sont courantes dans ce domaine. On comprend mal donc les agissements du syndicat.

Bamey Diallo

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here