Focus : Le temps des pistoleros

67

L’image a fait le tour de la ville. Elle est dans la presse et sur les réseaux sociaux. C’est l’image d’un gouvernement de pistoleros comme dans un film western de bas étage que nous projette l’équipe gouvernementale. Un gouvernement de ministres qui, plutôt que de réfléchir sur les moyens d’assurer la sécurité des populations maliennes, se préoccupe surtout de sa propre sécurité à travers des exercices de tirs à l’arme. Quelle honte pour la République que de voir les ministres, dotés de services de protection rapprochée y compris à domicile, s’occuper eux-mêmes de leur propre sécurité comme au Far West américain !

Il est vrai que le ridicule ne tue guère dans la République bananière que nous vivons. Cette image de ministres s’affichant au niveau du champ de tirs de la police nationale, qui abîme tant la République et décrédibilise ses institutions officielles de sécurité, participe de la seule et même logique qui est celle de l’institutionnalisation de la culture politico-administrative du trompe l’œil. A cause de cette culture, le gouvernement ne s’occupe pas des questions scolaires, puisque les enfants des ministres ne fréquentent pas l’école publique. Le gouvernement se fiche des questions d’équipements sanitaires, puisque les ministres et les membres de leurs familles se soignent à l’étranger. Le gouvernement se fiche finalement des questions sécuritaires comme on le voit à travers cette image de la honte, car les ministres vont pouvoir se défendre eux-mêmes.

Les pauvres populations maliennes n’ont qu’à végéter dans l’ignorance, mourir par manque de soin et pour raison d’insécurité. Ce n’est pas le problème de ce gouvernement de Far West où les ministres apprennent à jouer aux snipers.

C H Sylla


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here