23ème édition de la Journée Internationale de la Femme : IBK promet de tenir compte de la loi sur le quota dans son prochain gouvernement

20

La Journée Internationale de la Femme a été célébrée le mercredi 8 mars dernier au Palais de la Culture sous le thème «l’autonomisation des femmes dans un monde du travail en pleine évolution ». C’était sous la présidence du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita en présence des représentantes de plusieurs associations féminines, du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Bâ, du représentant résident de l’ONU Femmes au Mali, Maxime Houinato, du président de l’Assemblée Nationale du Mali, Issaka Sidibé et du Premier ministre Modibo Keita.
Dans son intervention, la présidente de la CAFO Oumou Touré a indiqué que l’engagement du président IBK en faveur des femmes n’a pas commencé avec son statut de président de la République.
« Nous demandons plus de justice sociale et plus d’équité parce que nous le méritons », a-t-elle souligné. Avant de proposer quelques pistes de solutions au chef d’Etat.
A sa suite, Maxime Houinato a proposé un plan ‘’Marshall’’ en faveur des femmes à travers le Politique Nationale du Genre du Mali. Au niveau de l’accès des marchés, au nom des Partenaires Techniques et Financiers, Dr Houinato recommande d’accorder 15% des marchés publics aux entreprises des femmes.
Pour sa part, Mme Sangaré Oumou Bâ a remercié le président de la République pour avoir hissé le Mali dans le concert des nations avec l’organisation du sommet Afrique- France, la réunion des chefs d’Etat du G5 Sahel. Mais aussi, avec la tenue d’un plaidoyer de haut niveau sur la participation des femmes à la résolution des conflits, la tenue de la réunion des parlementaires de l’OCI.
Pour elle, cette forte mobilisation autour de la femme et du genre traduit à suffisance la communion des cœurs et des esprits en ce jour du 8 mars. Mme Sangaré Oumou Ba dira que depuis 1977, l’organisation des Nations Unies a choisi la date du 8 mars pour célébrer la femme partout dans le monde. Et cette journée permet d’assurer un suivi progressif de l’amélioration de la condition de la femme et de mesurer son implication dans l’évolution de l’humanité.
Parlant de cette 23ème édition, elle dira que le thème est une invite à apprécier le chemin parcouru par les femmes à travers le monde et pour apprécier les efforts engagés pour leur équilibre, leur épanouissement et celui de leurs familles.
Pour le ministre, c’est aussi l’occasion pour les femmes du Mali de prendre conscience des défis qu’il leur reste à relever ainsi que des opportunités qui leur sont offertes.
Selon elle, la promotion de la femme est devenue une priorité nationale, grâce à la volonté et au soutien du président Ibrahim Boubacar Keita. Avec lui dit-elle, les femmes sont plus que jamais au cœur de la relance économique, dans la recherche de la paix, de la stabilité sociale et au cœur du développement durable.
Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita avant de prendre la parole a d’abord procédé au lancement du site du PRECOFEM (Projet d’Emergence des Compétences Féminines du Mali) et à la remise symbolique des prix du mérite et de la reconnaissance, à des illustres femmes du Mali dont le Colonel Nema Sagara, à l’Ensemble Instrumental du Mali et à plein d’autres femmes.
IBK a ensuite rendu un vibrant hommage aux femmes maliennes. Avant de les rassurer de l’application effective de la loi sur la promotion du genre dans les instances nominatives et électives. Mieux, il a promis d’en tenir compte dans la formation de son prochain gouvernement.
Cette journée était aussi une occasion pour le département en charge de la Promotion de la Femme de dresser le bilan des ses activités menées de 2013 à nos jours.
A noter que le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a, au nom de toutes les femmes du Mali, décerné une attestation de reconnaissance au président de la République Ibrahim Boubacar Keita pour son engagement aux femmes du Mali.
Fatoumata Fofana

Source : aBamako

aBamako