Autorités intérimaires : Un homme d’expérience pour diriger Taoudeni

70

Le président des Autorités intérimaires de Taoudéni, Sidi Ahmed Hamoudi, est bien en terrain connu et en plus se prévaut d’un profil de rassembleur. Un atout important dans la situation actuelle de la région de Taoudéni où il faut privilégier le dialogue et la concertation en lieu et place des bruits de canon.

Né à Tombouctou, Sidi Ahmed Hamoudi est issu d’une grande famille maraboutique et d’opérateurs économiques d’Araouane. Exerçant depuis les années 1980 à Tombouctou, Gao, Mopti et Bamako dans l’import-export, Hamoudi Sidi Ahmed rassemble, rien qu’autour de son nom, toutes les grandes familles de notables, avec lesquelles des pactes d’alliance ont été signés depuis des lustres. On peut citer, entre autres, des familles Haïdara, Maïga et Touré. C’est dire donc que le candidat Hamoudi Sidi Ahmed peut bien s’appuyer sur ces familles, emblèmes du métissage de la localité, pour contribuer à construire la paix, l’unité et la stabilité.

En plus, disposant d’une riche expérience de la vie associative, il est devenu un homme de contacts et de relations. En effet, il est le président de l’Association d’amitié Mali-Tunisie et président d’honneur du club de football de Tombouctou. En plus des nombreux postes de responsabilité qu’il a eu à occuper: vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali où il était aussi et en même temps, président de commission ; vice-président du Millenium Challenge Account au Mali, membre du Rotary Club Djoliba ; actionnaire, administrateur ou président du Conseil d’administration de plusieurs sociétés.

En matière de négociations et de relations internationales, Sidi Ahmed Hamoudi a aussi à son actif plusieurs rencontres internationales, dans le cadre notamment des commissions mixtes de coopération : commissions mixtes Mali – Chine, Mali – Mauritanie, Mali – Guinée, Mali – Burkina Faso, Mali -Tunisie, Mali- Algérie, Mali – Inde, entre autres.

Candidat malheureux aux dernières législatives à Tombouctou sous les couleurs de la coalition Asma-Cfp, il voulait d’abord profiter de ces élections pour lancer des messages de paix et d’unité. Même s’il n’a pas été élu avec cette course électorale serrée car il y avait sept candidats en lice, son message a été quand même entendu par une part importante de la population car il a récolté 12,99% des voix.

Notons que son expérience politique n’est pas à négliger car avant de porter les couleurs de l’Asma aux dernières législatives, il a été membre du bureau politique du Pdes où il était vice-président chargé du Commerce.

A.B.NIANG

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here