Dissolution du Comité directeur de la Femafoot : Le département en charge des Sports en donne les raisons

56

Le Comité directeur de la Fédération malienne de football a été dissout par une décision prise le 8 mars 2017, par le gouvernement du Mali à travers le département en charge des sports. Cette dissolution fait suite à une crise qui persiste depuis 3 ans au sein de la Fémafoot entre les responsables de cette association faitière.
Pour donner d’amples informations au public sur les raisons de cette dissolution, le département des sports a organisé un point de presse, le vendredi 10 mars dernier Le point de presse était animé par Amadou Diarra Yalcouyé, conseiller technique, chargée des affaires juridiques au ministère des Sports. Le conférencier a fait la genèse de cette crise que traverse le football malien depuis 3 ans, sans solution idoine. Selon ses explications, cette crise qui concerne les dirigeants de la Femafoot est en train de causer de nombreuses conséquences sur les résultats et les performances de notre football. Le département des sports a fait appel à plusieurs personnalités de bonne volonté, pour mener des médiations, afin de mettre fin à ce problème.
Mais, regrette Amadou Diarra Yalcoué, toutes ses médiations se sont avérées vaines. Face à cet échec la seule solution qui s’offre au ministre des Sports était de prendre ses responsabilités pour siffler la fin de ce match qui n’a que trop duré. Cela s’est traduit par la dissolution du comité directeur de la Fémafoot. Cet acte du ministre Guindo se fonde sur la législation malienne, explique Amadou Diarra Yalcoué. Il s’agit du décret n°215 qui réglemente le rapport entre le ministère des Sports et la Fémafoot. L’orateur, a précisé l’article qui autorise le ministre à retirer ses délégations du pouvoir à la Fémafoot.
Il s’agit de l’article 49 de cette législation qui stipule qu’en cas de violation grave par une fédération des statuts ou de la législation en vigueur ou lorsque son fonctionnement ou ses activités portent préjudices à la discipline, le ministère en charge des Sports peut dissoudre l’organe directeur fédéral. A cet effet, il prendra toutes les mesures pour mettre en place un comité provisoire chargé d’assurer la gestion de la fédération jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau. Cette élection doit intervenir dans un délai qui ne saurait excéder un an.
Le conférencier a aussi informé que des consultations sont en cours par le ministre et autres personne ressources en vue de mettre en place ce comité de normalisation.
Le département des Sports a le plein droit de prendre cette décision, car le gouvernement du Mali finance les activités sportives à hauteur de 90% a conclu Amadou Diarra Yalcoué.
M. Touré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here