Prise en compte de l’égalité genre et inclusion des personnes handicapées dans les PSA : Les acteurs partagent la note de plaidoyer mise en œuvre !

24

Au Mali, l’accès à l’eau potable et à l’assainissement est un rêve. Pour rendre accessibles ces services sociaux de base aux populations, une note de plaidoyer en faveur de femmes a été élaborée et présentée aux acteurs. C’était le jeudi dernier au siège de CN-CIEPA, sis à Hamdallaye ACI 2000 sous la présidence de M. Dounantié Dao.

La Coalition Nationale de la Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASH) depuis sa création en 2006,  s’est donnée comme mission de veiller à une meilleure prise en compte des préoccupations des citoyens en matière d’eau et d’assainissement à travers l’influence des politiques et la mobilisation sociale.

Et cela dans le souci de combler à la  couverture insuffisante en installations sanitaires qui est  l’un des obstacles au développement.

Pour ce faire, CN-CIEPA avec l’appui technique et financier de GIZ a élaboré une  note de plaidoyer pour l’intégration des dimensions de l’égalité de genre et d’inclusion dans les Plans Stratégiques d’Assainissement communaux (PSA).

Le Président de CN-CIEPA s’est félicité de l’élaboration de ce document qui implique les acteurs   du secteur eau et assainissement dans la recherche de solution  en matière d’AEPHA.

Dounantié Dao demande l’appropriation dudit document par les  acteurs du secteur afin qu’ils en fassent  usage dans leurs activités quotidiennes.

Sa vision est  partagée par la représentante de GIZ qui souhaite sa mise en œuvre par  tous les acteurs. Pour cela, elle a demandé aux participants à cet atelier à faire  des critiques et suggestions  du document présenté.

Cette réunion a vu la participation des représentants des associations de femmes et de personnes handicapées qui ont tous salué son  élaboration  et son partage avec l’ensemble des acteurs de l’eau et de l’assainissement.

Il reste maintenant à faire une large sensibilisation de ce document auprès des populations et décideurs pour une meilleure prise en compte du volet et inclusion des personnes handicapées en matière d’AEPHA.

Notons qu’au Mali, seulement 25% de la population à accès à des services  d’assainissement adéquats.

La couverture insuffisante en installations sanitaires est l’un des obstacles majeurs au développement. Alors que la pauvreté touche les 2/3 de la population malienne dont les femmes et personnes handicapées en sont touchées de façon disproportionnée.

 

Ambaba de Dissongo

 

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here