Moumouni Guindo, président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite

44

Vendredi dernier, le Conseil des ministres extraordinaire a approuvé la nomination des membres de l’Office central de Lutte contre l’Enrichissement illicite. Le magistrat Moumouni Guindo est nommé président de l’office. L’homme est réputé pour son sérieux. « Il ne traîne pas de casseroles, disaient ses collaborateurs. » Sorti, en 1989, major de sa promotion à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) avec une maîtrise en Droit, Moumouni Guindo entre à l’Institut de Formation Judiciaire du Mali. Devenu magistrat, il obtient ensuite : un 3 e cycle en Droit à l’Université de Nantes, un MBA en Administration des Affaires à l’Université du Québec, à Montréal (Canada), un autre en Gestion des Entreprises, à l’Ecole Supérieure de Gestion de Paris, puis à l’ENA (Paris). Il a aussi occupé le poste de vérificateur au Bureau du Vérificateur général.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here