Coupure générale d’électricité à Bamako : EDM donne des explications

53

Le téléphone a beaucoup sonné mardi soir dans la capitale entre 22 h et 23 heures. Chacun voulait savoir si son interlocuteur était concerné par la coupure d’électricité. Beaucoup n’ont pas dormi à cause de la chaleur. Parce que les ventilateurs et autres climatiseurs qui permettent de maintenir de la fraîcheur dans les chambres, ont cessé de tourner.

L’ensemble du District de Bamako était plongé dans l’obscurité. Pour quelles raisons ? La cellule de communication de la société Energie du Mali a organisé hier un point de presse dans les locaux de la direction générale pour donner des explications. Le directeur général, Dramane Coulibaly, a expliqué à cette occasion que la coupure générale d’électricité était due à des perturbations sur le réseau interconnecté de l’Afrique de l’ouest. A travers notre pays, l’ensemble de l’Afrique de l’ouest est interconnecté à l’exception du Niger et du Nigéria.

Dramane Coulibaly révélera ensuite qu’en termes de capacité de production d’électricité, EDM-SA dispose de 226 Méga/watts installés sur le réseau interconnecté et au niveau des centres isolés non connectés 74 méga/watts. Selon lui, la société est confrontée à des difficultés qui ne sont pas seulement organisationnelles ou structurelles. EDM-sa a installé des équipements pour l’alimentation en électricité mais qui ne sont pas encore exploités dans tout leur potentiel. Depuis le 8 novembre 2016, des actions ont été lancées pour mettre ces équipements en marche mais leurs capacités sont réduites environ de 25 % de leurs potentialités réelles. « Nous devons renforcer les capacités de l’EDM pour faire face aux défis. Aujourd’hui, la société loue 80 méga/watts pour affronter l’ensemble des problèmes de production. Nous avons aussi des contrats d’échange d’énergie avec des pays voisins tels que la Côte d’Ivoire. Il y a aussi le grand projet de l’OMVS », a précisé le directeur général qui ajoutera que chaque année, il y a un taux d’accroissement de 12 %.

Dramane Coulibaly a rappelé aussi les trois missions assignées à la direction générale : assurer la continuité du service public d’électricité, étendre le réseau d’électricité à de nouveaux abonnés et renforcer les capacités de production et les échanges d’énergie. Pour réussir ces missions, les hautes autorités du Mali demandent l’implication et l’engagement de tout le personnel d’EDM-SA, a indiqué le directeur général. C’est ainsi que dix orientations stratégiques ont été élaborées par la direction générale. Il s’agit du renforcement du contrôle et de la lutte contre les fraudes et les déviances ; le dimensionnement des investissements par une planification stratégique ; le développement des ressources humaines ; la gestion optimale des approvisionnements des patrimoines et des stocks ; le renforcement des systèmes d’information et de gestion des données. Auxquels s’ajoutent la réduction des tensions de trésorerie et des risques fiscaux ; l’amélioration substantielle du niveau des recouvrements ; la maitrise et le suivi-évaluation des engagements financiers de la société ; l’accroissement des capacités de production propres et des échanges d’énergie et l’optimisation des techniques de distribution et de modélisation du réseau.

TOUR

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here