Réforme du secteur de la sécurité au Mali : La société civile s’imprègne du travail des agents d’Eucap Sahel

37

Afin de consolider la compréhension et la portée des actions de la mission Eucap Sahel Mali, la cellule société civile de la mission a organisé une journée porte ouverte, le Mardi 21 Mars 2017, à l’intention de la société civile malienne. Journée au cours de laquelle le chef de la mission d’Eucap Sahel Mali Albrecht Conze et ses agents ont montré l’inlassable effort qu’ils sont en train de déployer afin de reformer le secteur de la sécurité au Mali.

Eucap Sahel est une mission de renforcement des capacités basée à Bamako, la mission met à disposition des experts en matière de formation et de conseil stratégique à la police, la Gendarmerie et la Garde Nationale maliennes et aux ministères concernés dans le but de soutenir la reforme du secteur de la sécurité, c’est par ces mots qu’Abrecht Conze, le chef de la mission Eucap Sahel au Mali a accueilli ses hôtes. Notre mission est d’appuyer et de renforcer les forces de sécurité maliennes. Cette journée porte ouverte permettra aux représentants la société civile malienne de s’imprégner de notre mode de travail. Le général Ibrahima Diallo, le commissaire à la réforme du secteur de la sécurité au Mali, a salué les actions de la mission Eucap sahel qui, selon lui, offre une opportunité de formation à nos forces de sécurités dans le but de relever les énormes défis sécuritaires auxquels le pays est confronté. Dans le même ordre d’idée, le général Moussa Ag Infahi, le Directeur général de la police, a évoqué la collaboration étroite entre la police malienne et la mission Eucap Sahel. La mission de l’Union Européenne installée au Mali depuis 2 ans est en train de soutenir la police malienne pour faire face aux menaces de l’heure. « Notre partenariat avec la mission est basé sur l’appui dans le cadre du renforcement des capacités de nos forces », dit-il. La délégation a ensuite visité l’école de police, les salles de cours de la Minusma etc.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here