JOURNEE MONDIALE DE L’EAU: La Sonatam gratifie Sabalibougou d’un forage pour 16 millions FCFA

39

Le monde célèbre, chaque année le 22 Mars, la journée consacrée à l’eau, une occasion d'apprendre plus sur les sujets liés à cette denrée précieuse. Instituée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 22 décembre 1992 par la résolution A/RES/47/193, elle consiste à attirer les attentions sur l'importance de l'eau douce, la ressource naturelle la plus importante pour l’humanité puisqu’irremplaçables.

C’est pourquoi, les Nations Unies consacrent cette journée à la mise en œuvre de ses recommandations en rapport notamment avec les économies de ressources hydrauliques et l'amélioration des conditions d'accès à l'eau potable reconnue comme un droit fondamental depuis le 28 juillet 2010.

Outre les États membres de l'ONU qui organisent à cette occasion des événements pour faire connaître les messages clés de la campagne, un certain nombre d'ONG et entreprises en profitent également pour attirer l'attention du public sur les enjeux de l'eau. C’est dans cette perspective que la Société Malienne des Tabacs et Allumettes (SONATAM) a doté Sabalibougou d’un forage d’eau pour cout total de 16 millions FCFA.

Il faut rappeler que le thème mondial retenu pour la 25è édition est «Les Eaux Usées ». Il fait appel notamment aux eaux d’origine très diverses (eaux urbaines ménagères, eaux chargées de déjections humaines, d’origine industrielle et agricole) qui convergent particulièrement à Sabalibougou, un quartier de la commune V où l’eau potable est constamment déficitaire. Chaque goutte d’eau est flexible et puissante pour cette population qui a vécu l’opération citerne, a relevé le chef de quartier Dramane Keita, en mentionnant que «l’eau est au cœur du développement durable». L’occasion pour lui de remercier par ailleurs la Sonatam pour une initiative qui allège les souffrances des femmes et des enfants.

«Les actions sociales de la Sonatam ont pour seul objectif d’apporter une modeste contribution au développement économique et social du Mali», a répliqué le président de son conseil d’administration, Yaya Seck, à la suite des mots de remerciement à son égard.
A Bamako, avec l’accroissement de l’urbanisation, les difficultés du secteur d’eau s’amplifient, a- t-il laissé entendre au passage, ajoutant par la même occasion que son entreprise s’est appropriée l’adage selon lequel ’eau est source de vie. Et de lancer un appel pressant aux bénéficiaires de l’ouvrage pour qu’ils en prennent soin afin que cet investissement d’un intérêt spécifique et hautement symbolique puisse les servir durablement.

Pour Hamadoun Abba, le chef de cabinet et représentant du ministre du Développement industriel, la Sonatam reste un «joyau industriel de notre pays et un modèle d’entreprise citoyenne qui a toujours été aux côtés du gouvernement et des collectivités pour la réalisation des projets de développement économique et social ». En deux ans, a- t-il ajouté, elle a réalisé une dizaine de forages pour un montant de 98 millions de FCFA. Et de rappeler par la suite que l’eau est au cœur du développement durable et contribue à la réduction de la pauvreté, à la croissance économique ainsi qu’à la sauvegarde de l’environnement.

Tout en espérant par ailleurs que cette belle initiative servira d’exemple aux autres entreprises au bénéfice des couches démunies, le chef de Cabinet a rassuré la direction de la Sonatam du soutien de la tutelle dans ses efforts de redressement entamé depuis des années.

Amidou KEITA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here