Ousmane Diakité dit Maraka, président des supporters du Stade malien de Bamako : « Le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, est le seul responsable de l’échec du football malien… »

28

A cause de la mauvaise gouvernance du régime IBK, tous les secteurs de la vie sont paralysés. Et le football ne fait malheureusement pas exception à la règle. Ce sport roi est paralysé par une grave crise. Incapable de résoudre la crise, le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, a dissout la Fédération malienne de football (Femafoot). Cette dissolution inopportune et tardive a assassiné le football malien. Puisqu’elle a engendré la suspension du Mali de toutes les compétitions internationales par la Fédération internationale de football(FIFA). Conséquence : les équipes de Djoliba AC et des Onze Créateurs qui étaient très bien parties dans les éliminatoires de coupe de la confédération africaine pour avoir gagné leur première sortie à Bamako, se sont retrouvées éliminées.

Pour le président des supporters du Stade malien de Bamako Ousmane Diakité dit Maraka, ‘’ le ministre des Sports Housseini Amion Guindo dit Poulo est le seul responsable de la crise qui secoue en ces moments-ci le football malien’’.

« Notre football est paralysé, nous sommes suspendus par la Fifa. Le Foot c’est toute notre vie, nous souffrons à cause du comportement désastreux et négatif du ministre des sports », a –t-il conclu le week-end dernier lors du meeting des 13 clubs qui ont fait front commun contre la dissolution de la Femafoot et qui ont apporté leur soutien indéfectible au président Baba Diarra. Il s’agit des clubs que sont entre autres : l’As Réal , le Stade malien de Bamako, le LCBA, l’ASOM, les 11 Créateurs de Niarela, le Nianan de Koulikoro, l’As Bakaridjan de Baraoueli, l’Us Bougouni, le Mamahira de Kati, les Black Star de Badalabougou, le Soni de Gao, Us Kita, et l’USFAS. Ces 13 clubs dit qu’ils ne reconnaissent pas le Comité de normalisation mis en place par le ministre des sports. Donc pas question pour eux de participer à une quelconque activité organisée par ledit Comité.

Alors quel sort pour le football malien ? Que faut-il faire ?

Ces questions ont leur pesant d’or dans la mesure où la FIFA et le Ministère des Sports se campent sur leurs positions respectives de ne pas capituler. Et le Comité de normalisation doté d’une feuille de route est décidé à aller au bout des missions à lui assignées. Treize clubs et six ligues désapprouvent le Département des Sports et sont dans une logique de non reconnaissance du Comité de normalisation.

En tout cas, force est de reconnaitre que cette crise engendrée à cause de l’argent où le tube digestif qui prévaut sur l’intérêt national, a des conséquences sur l’image du pays et l’avenir des jeunes.

Que c’est vraiment dommage !

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here