Mara dérape !

1572

Lors de la conférence dite d’entente nationale, l’ex premier ministre et président du parti Yèlèma s’est affiché contre le refus de l’opposition d’y prendre part. Il est vrai que Moussa Mara adhère à l’idéologie de cet accord qu’il n’a jamais cessé de défendre à chaque fois que l’occasion s’est présentée à lui. Mais de là à déplorer la position de l’opposition, c’est surprenant de sa part.

L’opposition politique a rejeté l’accord depuis sa conception, et toutes ses craintes se sont matérialisées malheureusement sur le terrain. Sa non-participation ne devrait surprendre personne, c’est une suite logique de sa ligne. Alors pourquoi Moussa Mara ne s’est pas montré médiateur depuis le départ pour concilier les deux parties pour la cause du Mali ?
Il devrait aussi dénoncer la politique non inclusive du parti au pouvoir, qui voit tout le monde en ennemi et ce qui le pousse à poser des actes au nom du Mali sans consulter les autres. Lui-même Moussa Mara a été victime. Le RPM cherche par tous les moyens à l’abattre malgré qu’il a risqué sa carrière politique pour sauver IBK à un moment donné. L’image de Kidal aujourd’hui, ils le tiennent toujours pour responsable alors qu’à l’époque il a agi au nom de la majorité présidentielle.
Aujourd’hui le fait de déplorer la position de l’opposition en lieu et place du RPM, il ne devrait pas le faire. Car le RPM et ses alliés rebelles sont responsables du climat qui prévaut au Mali et cette conférence d’entente nationale, au regard de la façon dont elle a été organisée, il ne faudrait surtout pas s’attendre à des résultats satisfaisants.
Boubacar Yalkoué

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here