Djoliba AC : Mao (aussi) élu président !

45

 Plusieurs comités de supporteurs  du Djoliba ne se reconnaissant pas dans le nouveau   bureau du club  issu  de l’assemblée générale du 25 mars dernier ont décidé le samedi 1er  avril 2017 d’organiser une nouvelle assemblée générale à Hèrèmakono. A l’issue de cette assemblée, Mohamed Lamine Haodara «  Mao », a été élu président 

La réconciliation des cœurs et des esprits, sur fond de réunification de la grande famille des Rouges, telle sera le cheval de bataille  du nouveau président du Djoliba, Mohamed Lamine Haïdara, élu samedi à Hèrèmakono. « Depuis 4 ans, notre club Djoliba AC traverse une période très difficile de son histoire. En plus de cela, il est confronté à un problème de mauvaise gestion. Face à ce constat amer, l’heure est au rassemblement des uns et des autres, afin de sauver notre équipe le Djoliba », a expliqué  celui qui est affectueusement appelé Mao. D’où l’importance et la nécessite d’être le président de tous les Djolibistes, afin d’œuvrer à la reconstruction du Djoliba, a le président fraîchement élu.

Pour lui, le Djoliba doit retrouver son aura d’antan. Pour cela, le nouveau président affirme qu’il a le programme adéquat.

« Mon premier axe sera basé sur l’unification de la grande famille Djoliba à travers une grande assise. Une fois cela faite, nous allons trouver d’abord des sponsors pour le club, relancer notre école de foot, mettre en activité nos anciens joueurs, mettre en place un conseil de sages qui aura comme mission d’orienter les dirigeants vers le droit chemin. Nous allons aussi changer les textes du club pour qu’une personne ne soit plus le seul bailleur du club », a-t-il précisé. Avant d’ajouter  que son mandat  sera celui de l’apaisement entre toutes les tendances du club. «  Pour cela, il faut que nous bannissions la violence de l’espace sportif ; que le dialogue,  le fair play demeurent les armes privilégiées pour résoudre les conflits. Le renouvellement de bureau  ne  doit pas  être  l’occasion  d’ouverture  de plaie, de fracture entre les enfants du Djoliba », plaide Haïdara. Qui en appelle à l’esprit de sagesse, de solidarité, de responsabilité  de tous les dirigeants, supporteurs  du Djoliba. Bref, le  retour aux valeurs du club de Hèrèmakono, afin de  perpétuer la marche  historique de ce grand club créé dans les années 1930 par des missionnaires militaires qui avaient baptisé le club «Amicale», puis « Maridjé Niaré » et après  « Foyer », avant la fusion avec l’Africa et l’Alliance.

Mémé Sanogo

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here