Gouvernement : L’incorruptible Abdoulaye Idrissa Maïga aux commandes

32

Sans grande surprise, Abdoulaye Idrissa Maïga a été nommé, par Décret présidentiel, Premier ministre. L’information a été officialisée par le secrétaire général de la Présidence sur les ondes de l’ORTM dans sa grande édition du JT du samedi 8 avril.

Nous l’avions déjà annoncé dans notre précédente parution, en ces termes : « la démission du gouvernement attendue ce week-end : qui de Abdoulaye Idrissa Maïga ou de Toumani Djimmé Diallo à la primature ? » Eh bien ! Le premier a été choisi. Il semble faire l’unanimité au sein du RPM et même de l’opinion publique nationale. Il doit, nous a-t-on dit, former un gouvernement de combat, capable de résoudre, à la fois, les différentes crises sociales et faciliter la réélection du Président IBK.

Le premier vice-président du RPM a la réputation d’être un homme incorruptible et juste. Ingénieur des sciences appliquées de son état, Abdoulaye Idrissa Maiga qui dirige désormais le gouvernement a un parcours éloquent. Directeur de campagne d’IBK en 2013, en raison de son engagement et de son honnêteté, Abdoulaye Idrissa Maiga (AIM) a vite gravi les échelons : Ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, ministre de l’Administration Territoriale, ministre de la Défense. Depuis samedi dernier, il est le chef du gouvernement.

Né le 11 mars 1958 à Gao, le nouveau Premier Ministre est père de 5 enfants, il est passionné de lecture et de scrabble. AIM, comme nous l’appelons désormais, a fait des études brillantes à l’IPR de Katibougou (cycle ingénieur). Fort de ses diplômes de maitrise, DEA et DESS en ingénierie, il est l’auteur d’une trentaine de publications techniques. Il a collaboré à la rédaction de l’ouvrage collectif récent « Mali : entre doutes et espoirs » (Editions Tombouctou) sous la direction de l’historien Doulaye Konaté.

Rigoureux dans le travail, il occupera de nombreux postes dans son secteur : chef de l’antenne pastorale du ministère de l’Elevage et de la Pêche poste en 1982, directeur général du projet « Elevage Mali Nord-Est Gao en 1998, coordinateur des projets d’élevage de la région de Mopti, chef département « Etude et suivi des milieux » à l’Agence pour bassin du fleuve Niger (ABFN) de 2003 à 2008. Plus tard, il se lance dans le secteur privé comme consultant auprès d’organismes internationaux après un bref séjour en qualité de conseiller technique au ministère de l’Elevage et de la Pêche.

Maitrisant l’outil informatique, le nouveau PM est un homme moderne, un gros travailleur, un homme de dossiers, un homme ferme sur les principes. Sur le plan associatif, AIM a été un responsable de première heure de l’ADEMA association dans la cité des Askias. En effet, il est très connu pour avoir été rapporteur de la coordination régionale des organisations et associations démocratiques de Gao entre 1991 et 1992 et secrétaire général adjoint de l’Association malienne des Droits de l’Homme (AMDH) de1990 à 1999. Plus récemment, il a accepté d’être le président d’honneur du Centre d’études, de formation et de recherches en développement participatif « Sony Ali Ber ».

Chahana Takiou et Daniel KOURIBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here