Ras Kébé : « La manifestation de 1991 n’était pas une révolution mais une manipulation par des traitres »

62

Le Jeune révolutionnaire Ras Kébé et ses fidèles Camarades, ont animé, il y a quelques semaines un débat de partage d’idée sur le Mali. Une occasion au cours de laquelle, il avait comme invité de marque, le chroniqueur Ras Bath et Monsieur Nouhoum Togo, du parti PDES et membre du cabinet du chef de file de l’opposition.

Dans son discours à l’adresse du public présent pour la circonstance, Ras Kébé dira que son appel s’inscrit dans le cadre du 26 mars qui a le sceau des hostilités causées par le Dictateur, le général, Moussa Traoré. Pour Kébé, ceux qui se réclament acteurs du renversement du général Traoré, et instaurateurs de la démocratie sont des imposteurs qui ont enfoncé davantage le Mali.

Selon Ras Kébé ‘’la manifestation de 1991 n’était pas une révolution mais une manipulation par des traitres se disant démocrates. Le peuple a honteusement été trahi par ces hommes qui ont aussi insulté la mémoire des martyrs à travers leurs gestions plus chaotiques que celles de Moussa Traoré’’.

Après Ras Kébé coordinateur de l’UJPR,  Ras bath dira que pour comprendre le 26 mars il faut remonter à Mobibo keita.  Apres 80 ans d’esclavage sans hôpital sans  usines… tout profitait aux blancs,  Modibo prend le pouvoir sur les ruines pour construire la Nation. Ainsi, des réalisations ont été faites à travers le Mali comme en témoignent: les usines, les mines d’or, les sites rizicoles, l’élevage… Il y avait aussi  une étroite coopération  entre  la Russie et le Mali… Après Éthiopie le Mali était le 2eme à avoir son avion sur le continent. Après avoir mis en place une armée forte, Modibo investit dans l’éducation, la santé sans lesquelles pas d’Etat fort… Et tout un seul coup, des imposteurs se disant saveurs de la Nation viennent tout détruire sur leur passage.

Quant à Nouhoum Togo, il  affirme être un acteur de la démocratie. Pour lui, le plus difficile était la liberté d’expression car avant l’avènement de la démocratie,  à chaque meeting, des gens disparaissaient et le régime Moussa a sur la conscience de nombreux assassinats comme Thiecoro, Cabral etc. Et  suite aux nombreuses grèves  furent créées l’EUFM et Aeem. Mais les vrais leaders étaient les élèves. Compte tenu de l’exacerbation de la  situation sur le terrain,  la foule n’hésita pas à prendre la rue au prix de son âme. C’était horrible le 25 avec  la prise de Moussa par ATT et sa bande.

Le 08 juin 1992 l’arrivée d’Alpha, explique Togo,  au lieu d’entretenir les acquis et la vision  de la révolution,  Alpha détruit l’école, l’éducation. Le système du Mali devient un enseignement sans qualité mais de quantité. Les acteurs politiques qui entouraient Alpha en ce moment ont aussi contribué  à  leur propre promotion. La population est oubliée. Nouhoum Togo n’accuse pas la démocratie mais les acteurs démocratiques et la jeunesse.

Car d’après lui, le Mali n’a pas une jeunesse forte. Elle préfère rester à la maison que d’être sur le champ. Elle réclame sa part à l’Etat mais ne dit jamais ce qu’elle doit et ce qu’elle a fait  pour ce  pays.

Togo conclura par cette pensée : ‘’La conscience est la machine la plus noble’’.

Kèlètigui Danioko

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here