Gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga : Le choix de la continuité et de l’immobilisme

43

Le tout nouveau premier ministre vient de déballer son équipe, au vu de laquelle il a choisi des hommes et des femmes de combat pour les joutes électorales de 2018. Abdoulaye Idrissa Maïga est tombé dans un excès de prudence, d’ailleurs pouvait on s’attendre à mieux que la continuité dans l’immobilisme. Ce pur produit politique du RPM, qui ne connait rien d’autre que le parti d’Ibrahim Boubacar Kéita, pouvait s’engager dans des situations conflictuelles entre son parti et ses partenaires de la Coalition de la majorité présidentielle (CMP) au moment où le régime entame son dernier virage ? D’ailleurs certains alliés qui avaient été remerciés ont signé leur retour. Tiema Hubert Coulibaly, précédemment, ministre de la Défense a été nommé au poste de l’administration territoriale. D’autres comme le ministre des sports du parti de la CODEM, Housseini Amion Guindo, membre du CMP et le jeune Koïta de la jeunesse et de la construction citoyenne, restent à leurs postes. Raky Talla de l’UM-RDA a gardé également son poste. La présence de certains nouveaux entrants issus de la société civile n’est pas aussi fortuite. Ben Kattra, bien connu dans le milieu syndical, secrétaire général du SNEC est désormais à la formation professionnelle. La présidente de la CAFO, une des plus grandes associations féminines a, aussi, fait son entrée. Des amis longtemps restés à la touche comme Maître Tapo et Baber Gano font aussi parti du nouvel attelage…

Fakara Fainké


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here