AJBEF : Bamako abrite les 15 emes journées annuelles de l’Association

65

Les travaux de la 15eme des journées de l’Association des Juristes de Banques et Établissements financiers ont été lancés le mardi 11 avril dernier à l’Azalai Hôtel Alfarouk.
La cérémonie d’ouverture était présidée par Sombé Tera, représentant le ministre de la Justice. C’était en présence du président de l’AJBEF Mali, Abdoulaye Amara Touré, du président de l’AJBEF, Amadou Kane, du secrétaire exécutif du Club des dirigeants de Banques, du DG de la BCAO Mali, Konzo Traoré, du représentant de la Banque Centrale de Mauritanie, Baha Ould et de plusieurs autres invités.
Le thème choisi cette année est : « l’Ingénierie juridique, un outil de performance au service des banques et établissements financiers ».
Créée le 15 octobre 2008 sous le précipice no 660, l’antenne AJBEF du Mali, à l’instar des autres a pour ambition de resserrer les liens entre les membres de l’association elle-même, de partager les informations.
En effet, trois jours durant, les participants à ces travaux se pencheront sur plusieurs télématiques en lien avec les questions bancaires et financières. il s’agit entre autres de « la banque et la RSE », « le Commerçant, l’Industriel, l’Artisan : les exigeantes et l’obligation comptables », le transfert d’argent et de valeurs : quelles exigences juridiques et fiscales », « la banque et la finance islamique pour le développement des affaires », « la problématique de la mise en œuvre de transfert fiduciaire de somme d’argent par les banques », « les difficultés soulevées par la réalisation des sûretés du crédit », et le « les fonds de garantie dans le financement bancaire de l’entreprise ». Tous ces thèmes seront développés par des experts nationaux et internationaux.
Dans son allocution d’ouverture des travaux, le président de la séance a salué l’initiative de création de l’Association (AJBEF) et son parcours. « En créant AJBEF, vous avez accepté de faire face à des défis qui exigent plus qu’une simple détermination professionnalisme. Il faut pour une dose suffisante de volonté politique ». Toute chose que le gouvernement leur accorde à en croire Sombé Tera. Selon lui, avec un tel regroupement l’association est sur le pas de la réalisation de l’intégration juridique et économique prônée par la sous-région.
Il a par ailleurs rappelé que l’organisation de ces journées est le début d’une nouvelle ère dans notre pays, celle de la prise en charge par notre système judiciaire des préoccupations spécifiques à un secteur et cela pour plus d’efficacité et de visibilité dans les décisions de justice.
Le représentant du ministre de la justice a assuré les juristes de l’AJBEF, que le gouvernement veillera à ce que l’Association joue pleinement le rôle qui est le sien dans le pacte pour le renouveau du service public de la justice, qui ambitionne de rendre une justice équitable, saine et de bonne qualité aux justiciables dans des délais acceptables.
Pour sa part, le président de l’AJBEF Mali a insisté sur l’importance de l’organisation de ces journées car pour car dit-il, tous les employés de la banque font le droit sans le savoir. C’est pourquoi dira-t-il, d’éminents conférenciers ont été commis par le comité d’organisation pour aborder tous les aspects des thèmes cité plus haut.
Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here