Édito : Le nouveau PM commence par ce qui sauve

61

Lorsque nous voulons un changement, nous jouons avec les stratégies. Ou bien nous changeons de stratégie ou notre façon de faire. En général il est plus facile de changer notre façon de faire que de changer de stratégie. Le nouveau PM vient de nous donner une belle leçon en tentant d’apaiser le front social en renouant le fil du dialogue avec les syndicats en grève et surtout la visite symbolique effectuée dans les Hôpitaux.

Le dialogue entre partenaires est un gage de réussite certainement. Là où l’ancien Premier Ministre Modibo KEITA a échoué, le nouveau Premier Ministre Abdoulaye Idrissa MAIGA « le Bernard Casneuve malien » va réussir certainement, car il a tenu dès sa nomination à prêter une oreille attentive aux revendications des syndicats en grève. Cela n’enlève en rien sa politique du bâton et de la carotte qui consiste à allier la souplesse et la rigueur qu’il faut aujourd’hui pour sauver le Mali.

Si avec l’ancien PM, la stratégie était de rester sourd aux revendications syndicales, jusqu’à l’épuisement, le nouveau PM use des vertus de l’écoute et du dialogue. Cela est très important dans notre société, car nous sommes sûrs d’une chose la facilité de communication, l’absence d’observation et l’absence d’obstacles à la discussion sont essentielles pour apaiser le climat social qui est en ce moment très frelaté.

De la discussion jaillit la lumière qui permet aux interlocuteurs de partager des valeurs pour sauver les meubles. Cela le nouveau PM l’a bien compris. Il est plus facile d’agir sur la motivation du personnel pour réussir pour tout bon manager. Le bon Manager a une philosophie bien ancrée qui prône de ‘’respecter l’individu’’, « les laisser se singulariser », « traiter les gens en adulte ».

Bonne chance citoyen de la cité des Askia.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here