grève illimitée des agents de santé : La Fenascom siffle la fin de la récréation

50

Après jugé illégale, la grève illimitée des syndicats de la santé déclenchée depuis le 9 mars 2017, la Fédération Nationale des Associations de Santé Communautaire appelle à la démobilisation et invite les agents recrutés sur fonds propres des Associations de Santé Communautaire(ASACO) à reprendre immédiatement et sans condition, les services de soins de qualité dans les CSCOM et aux centres de santé de mutuelle.

L’information a été donnée aux journalistes mardi par le président de la FENASCOM, Yaya Zan Konaré. C’était au cours d’une conférence de presse que la structure a tenue dans ses locaux afin de donner ses positions par rapport à la gestion du conflit.

La Fenascom compte aujourd’hui, 1241 CSCOM fonctionnels et 6 CSMutuelle. Selon un des responsables, 80% des CSCOM ont repris le service.  Selon les conférencierss, la Fenascom n’a jamais  pas été associée à ce mouvement, ni de près, ni de loin. C’est pourquoi, il a regretté que dans l’application de ce mot d’ordre de grève illimitée ait pu concerner le personnel des CSCOM et plus singulièrement ceux qui sont liés par un contrat avec les ASACO. Aux dires du conférencier, les CSCOM sont concernés par les points 4 (des ristournes) et 6 (portant sur l’intégration des agents dans la fonction publique) sur l’ensemble des 8 points de revendications. Selon lui, ces deux points vont à l’encontre de l’esprit des CSOM. Yaya Zan Konaré, a précisé que  la Fenascom n’est ni du côté du gouvernement encore moins du côté des grévistes. Il a ensuite déploré l’exclusion de la Fenascom des négociations. Aussi, Konaré a fait savoir que cette grève illimitée est anarchique. Par conséquent, et conformément à l’esprit de la santé communautaire, la Fenascom présente ses excuses aux populations, les rassure et les invite à fréquenter les CSCOM pour bénéficier des soins de qualité.  « Nous sommes légalistes. Ceux qui ont posé ces actes n’ont pas réfléchi. La Fenascom ne fait que sa mission. Notre vision, c’est d’œuvrer pour la santé des communautés dans un esprit de solidarité», déclare le président de la Fenascom.

Moussa koné

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here