Le nouveau gouvernement en tête d’affiche des journaux maliens

60

La formation, mardi, du nouveau gouvernement du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga occupe la Une de tous les quotidiens maliens de ce mercredi qui passent en revue la taille de la nouvelle équipe, les entrants, les sortants, mais aussi les premiers enseignements.

A sa Une, le quotidien gouvernemental L’Essor affiche la liste complète de 35 membres du gouvernement. Les quotidiens Indépendant et Le Républicain montrent sur leur manchette la photo des entrants : une dizaine au total.

« Une équipe de 35 membres dont 8 femmes, 11 nouveaux », écrit L’Indépendant. « 7 sortants », renchérit Le Républicain.

On remarque notamment les départs des ministres de la Communication, de la Santé, secteur en grève illimitée depuis le 9 mars.

Parmi les nouveaux entrants, on notera que le professeur Samba Sow, médecin et coordinateur de la riposte contre Ebola au Mali en 2014, est désormais le ministre de la Santé. L’autre entrée marquante est celle de Tiéman Coulibaly. Limogé il y a quelque mois suites à des attaques contre l’armée en tant que ministre de la Défense, il revient pour s’occuper du département de l’Administration territoriale.

A l’analyse de la composition du gouvernement, certains journaux ne sont pas du tout tendre envers le président et le premier ministre.

La première salve de flèches revient à Info-Matin, pourtant proche du RPM, le parti au pouvoir, qui lance des flèches au président IBK.

« Nouveau gouvernement : plus de 75% de l’équipe reconduits (24 sur 33) 12 nouveaux ministres sur 35. Huit (8) femmes, 7 ministres du RPM. Grosse déception », écrit à sa Une le journal.

Il souligne la création de 4 nouveaux départements. La conclusion du journal : « à la lecture de la configuration du nouveau gouvernement l’on se rend compte tout simplement que la montagne a accouché d’une souris. »

Le quotidien Le Républicain, proche de l’opposition, lui aussi critique l’attelage gouvernemental. « Gouvernement Abdoulaye Idrissa Maiga, le choix de la continuité et de l’immobilisme », peut-on lire dans le journal.

Sur un tout autre sujet, L’Essor nous apprend que le nouveau Premier ministre a rencontré les deux plus grands syndicats de travailleurs dans le souci d’apaiser le climat social très rapidement.

Le journal nous informe aussi que l’itinérance internationale est désormais gratuite en téléphonie mobile. En clair « un voyageur malien ne paiera plus les frais de roaming s’il se rend au Burkina Faso, en Côte d’ivoire, au Sénégal et au Togo. »

AD/od/APA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here