TRIBUNE: Erreur de casting ?

29

Vu le contexte de chaos généralisé, le Président IBK aurait pu faire confiance à des technocrates ou des commis de l'État.
Ce gouvernement de Abdoulaye Idrissa Maïga est pléthorique : 35 ministres pour un Etat en lambeaux malgré une apparence savamment entretenue au sommet du pouvoir.
Non, je ne crois pas au miracle avec cette nouvelle équipe gouvernementale.
Les défis sont grands : le personnel de la santé en grève illimitée, les enseignants du supérieur aussi en grève illimitée depuis le 9 Avril 2017. L’économie est au ralenti. La situation sécuritaire se dégrade... Que sais-je encore?
Déjà 4 Premiers Ministres sous le magistère du Président IBK. Cela renseigne sur l'instabilité institutionnelle. Erreur de casting ? Absence de vision ? La gouvernance en tout cas est loin d'être vertueuse. Le Mali est toujours en crise comme en 2012.
"Le parti d'abord " a remplacé " Le Mali d'abord ".
Le Prince du Mandé avait pourtant promis que le Mali ne sera pas un " gâteau ". Le Rappeur malien Master Soumi lui répond en disant dans une de ses chansons " que plus qu’un gâteau, le Mali est devenu une pâtisserie ". Quelle inspiration!
Il n'a pas tort l'artiste.
Oui, Le Mali mérite mieux.
Ça manque de rigueur et de cohérence dans le choix des hommes.
Pour des raisons n'ayant rien à voir avec l'efficacité, on continue de choisir des Ministres dans les coulisses parce que ces derniers constituent un soutien habile au renforcement d'une position politique. Ainsi va le Mali !
Le mérite est sacrifié, la morale publique en danger, le Mali vendu en pièces détachées.
"L’honneur et le bonheur des Maliens " reste un simple slogan de campagne.
À quand le réveil citoyen ?
Mohamed Attaher Halido

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here