10ème programme de volontariat de l’APEJ : Plus de 21000 dossiers de candidature pour 3000 postes

81

La Direction Générale de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) a ouvert depuis le 15 mars dernier, son 10ème programme de volontariat des jeunes. La date de clôture du dépôt des dossiers de candidature qui était initialement prévue pour le 31 mars dernier a été prorogée à ce vendredi 14 avril pour permettre à certains retardataires de pouvoir postuler. Et à la date du mardi 11 avril dernier, il y’avait plus de 21.000 dossiers de candidature enregistrés pour un besoin de 3000 jeunes.

Dans le but de nous imprégner du déroulement du dépôt des dossiers de candidature, nous nous sommes rendus dans les Coordinations Régionales l’APEJ de Bamako le mercredi 12 avril dernier. A notre passage à la Coordination de la Rive Droite située à Kalabancoura, non loin de la Mosquée verte, nous avons constaté que l’affluence était moins grande par rapport à la celle de la rive gauche. Les quelques retardataires qui passaient déposer leurs dossiers, étaient orientés par des équipes très disponibles qui aidaient les jeunes candidats dans le remplissage des dossiers ou la réception des dossiers de candidature. Comme pièces à fournir par les candidats, il y’a une copie de l’attestation légalisée, deux photos d’identité, un extrait d’acte de naissance et une photocopie de la Carte Nina ou Carte d’Identité Nationale. Le certificat de nationalité a été supprimé cette année des pièces à fournir.

Avant de remplir la fiche de candidature, il est demandé au candidat de décliner son type de diplôme car tous les diplômes ne sont pas recevables.

Selon Abdoul Kader Sylla, Chef de Département Prospection-Promotion-Evaluation de la Coordination Régionale de la Rive Gauche, il s’agit des diplômes intermédiaires comme le Baccalauréat, le BT1, la Licence Académique et autres qui ne sont pas recevables.

Pour la suppression du certificat de nationalité, il dira que c’est pour permettre aux candidats résidents dans des localités ou les juridictions ne fonctionnent pas ou ne fonctionnent plus comme à Kidal à cause de l’insécurité, de pouvoir postuler. Mais aussi à cause de la situation économique de certains candidats qui n’ont pas les moyens de se procurer un tel document car payant (750 FCFA).

Selon les informations recueillies auprès d’Abdoul Kader Sylla, ils étaient à plus de 21000 dossiers de candidature à la date du mardi 11 avril dernier pour un besoin officiel de 3000 jeunes. Pour lui, ce nombre peut être revu à la hausse par les plus hautes autorités comme ce fut le cas en 2016.

La prorogation du délai de clôture du dépôt des dossiers de candidature a permis à certains retardataires comme Boubacar Tandina, originaire de Tombouctou de déposer sa candidature le mardi 11 avril dernier. Il était très satisfait après avoir fourni ses dossiers de candidature. Il a néanmoins émis le souhait de voir les autorités recruter ne serait-ce que les meilleurs de ces jeunes stagiaires à la fin de leur formation.

A noter que le volontariat de l’APEJ a pour but de permettre aux jeunes diplômés de bénéficier d’un stage d’imprégnation, de se familiariser avec l’environnement de l’administration, d’acquérir une première expérience professionnelle et de renforcer leurs aptitudes pour mieux préparer leur accès aux emplois publics, para publics et privés. La durée du stage est de 12 mois non renouvelables et ne concerne que les jeunes diplômés maliens qui sont dans la tranche d’âge de 15 à 40 ans.

Modibo Dolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here