Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) : La grande mutation opérée par Oumar Ibrahim Touré

38

Le ministre Commissaire à la sécurité alimentaire, Oumar Ibrahima Touré, a apporté sa touche au Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA). En réalité, il a opéré une grande mutation à cette structure, qui ne va plus envier à un département ministériel. En effet, Oumar Ibrahim Touré a transformé le CSA en un véritable département ministériel.

C’’est un décret du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, en date du 5 avril dernier qui organise cette mutation du Commissariat à la sécurité alimentaire. Ced décret fixe la nouvelle organisation du CSA. Lequel comprend désormais, en staff, deux services : le Service Communication et Documentation et le Service administratif et financier (SAF), en ligne trois départements: le Département Prévention et Gestion des Crises alimentaires et nutritionnelles, Réhabilitation et Résilience (DGCANR), le Département Analyse prospective, Planification et Suivi-évaluation (DAPPS) et, le Département Appui aux Marchés et à la Modernisation des Circuits commerciaux (DAMMCC).

Dans l’exercice de ses missions, le Commissaire à la sécurité alimentaire est assisté par un Commissaire Adjoint, trois chargés de mission et un secrétaire particulier. Selon le nouveau décret, le Commissaire Adjoint est assimilé à un secrétaire général d’un département ministériel et les chargés de mission aux membres de cabinet ministériel. Les chefs de service ont rang de chargé de mission dans les départements ministériels et les chefs département sont assimilés à des Conseillers dans les départements ministériels.

Le ministre Commissaire à la sécurité alimentaire a également élaboré un Programme décennal de sécurité pour une durée de 9 ans, pour un montant de 2 000 milliards F CFA, assorti d’un chronogramme d’activités. Ce programme débuté en cette année 2017.

Moussa Koné 

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here