IBK à Paris : Pour témoigner de la richesse artistique et culturelle de l’Islam en Afrique

41

En séjour dans la capitale française depuis le mercredi 12 avril dernier, le Président Ibrahim Boubacar Kéïta prend part, aujourd’hui, vendredi 14 avril 2017, à l’inauguration des “Expositions Trésors de l’Islam en Afrique : De Tombouctou à Zanzibar “.

Les Expositions sur les trésors de l’Islam en Afrique auront lieu à l’Institut du Monde Arabe de Paris du 14 avril au 30 juillet 2017. Une occasion pour cet institut de mettre à l’honneur, de Dakar à Zanzibar, de Tombouctou à Harar, des sociétés fortes de 13 siècles d’échanges culturels et spirituels avec le Maghreb et le Moyen- Orient, dans les secteurs comme l’Archéologie, l’architecture, le Patrimoine immatériel et l’Art contemporain.
Première du genre, cette exposition réunit sur un espace de 1100 m2, près de 300 œuvres multidisciplinaires témoignant la richesse artistique et culturelle de la pratique de l’Islam en Afrique subsaharienne.
Durant toute l’exposition, l’art contemporain sera mis à l’honneur pour interroger l’Histoire de ces échanges.
Certains artistes de classe comme Hassan Musa, Abdoulaye Konaté, Youssef Limoud et Aïda Muluneh mettront de l’effervescence à la scène artistique africaine.
Des visites
Deux temps forts marqueront cette foire culturelle. Le premier temps du parcours entrainera le visiteur à travers les âges. Le Sahara devient ainsi un espace important d’échanges et de circulation. Grâce à des réseaux commerciaux et de communication, se dessinent trois espaces distincts à l’Histoire et aux formes artistiques et culturelles communes : la Corne de l’Afrique et la Vallée du Nil, l’aire swahilie, et l’Afrique de l’Ouest.
Le deuxième temps de l’exposition plonge dans l’architecture religieuse, les pratiques cultuelles et la magie. Des vidéos immersives de cérémonies nous plongent au cœur de la spiritualité́ soufie en Afrique.
L’art et l’artisanat aussi serviront de canal approprié pour la transmission de la culture arabo-musulmane se manifeste. Trésors de l’Islam en Afrique, boubous brodés, bijoux en argent, amulettes et cuirs touaregs témoigneront de la foisonnante créativité́ des artisans musulmans.
Par ailleurs, il faut noter que l’écriture, fil rouge de l’exposition, permet la diffusion des textes sacrés. Elle fait aussi l’objet d’un usage magique et témoigne des singularités régionales propres à la calligraphie en Afrique.
Outre le nôtre, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, d’autres Chefs d’Etat comme le Français François Hollande ; le Burkinabé Roch Christian Marc Kaboré; le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz sont attendus à la cérémonie d’inauguration officielle.
Cyril ADOHOUN

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here