Itinérance internationale gratuite de Smart Africa : Une aubaine pour les abonnés de la téléphonie mobile

37

Pour expliquer le ‘’free roaming’’ ou itinérance internationale gratuite de Smart Africa, le Directeur Général par intérim de l’Autorité de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes (AMRTP), Cheick Sidi Mohamed Nimaga a animé une conférence  de presse le mardi 11 avril dernier. C’était au siège de ladite structure en  présence du Directeur Général de la SOTELMA-Malitel, Mohamed Morchid et de Bakara Mady Diallo, représentant du Directeur Général d’Orange-Mali.

Le Directeur Général par intérim de l’AMRTP, Cheick Sidi Mohamed Niamaga accompagné du DG de la SOTELMA-Malitel, Mohamed Morchid et de Bakara Mady Diallo, représentant du DG d’Orange-Mali, a donné une conférence de presse, le mardi 11 avril dernier. Objectif : expliquer aux journalistes le ‘’free roaming’’ ou itinérance internationale gratuite de Smart Africa. Une nouvelle initiative qui fait suite à la 3ème réunion du Conseil d’Administration de Smart Africa composé des chefs d’Etat des pays membres, tenue le 31 janvier 2016 dans la capitale Ethiopienne Addis Abeba. Laquelle rencontre a instruit aux ministres et Régulateurs des Etats membres de Smart Africa d’étendre l’expérience de ‘’Zone  de réseau unique’’ des 4 pays de l’Afrique de l’Est : Kenya, Ouganda, Soudan du Sud et Rwanda, à leurs pays respectifs.

Pour le Dg de l’AMRTP,  Cheick Sidi Mohamed Niamaga, cette décision des Chefs d’Etat traduit leur volonté d’intégration des pays de l’Union Africaine autour d’un marché commun des télécommunications, des technologies de l’information et de la communication pour accélérer le développement du continent vers la société de l’information.

La réunion des ministres et des régulateurs tenue le 18 avril 2016 à Kigali a défini le cadre de la mise en place de l’initiative de ‘’Réseau Unique Africain’’ entre tous les 12 premiers Etats membres de Smart Africa. A savoir : l’Angola, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, le Kenya, le Mali, l’Ouganda, le Rwanda, le Sénégal, le Soudan du Sud et le Tchad.

Les différentes rencontres ont abouti à la signature de deux protocoles d’accord dont : un entre les ministres en charge de l’Economie Numérique de la Guinée et du Mali, le 8 août 2016 et un autre entre les Régulateurs des secteurs des télécommunications et TICs du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali et du Sénégal, le 28 novembre 2016.

Dans le protocole, les parties ont convenu entre autres de : la mise en place dans chaque pays d’un Comité National Technique, la validation du protocole d’accord par les ministres en ce qui concerne le protocole du 28 novembre 2016, l’échange des informations tarifaires et techniques entre régulateurs, la mise en œuvre de la gratuité de la réception d’appels pour les usagers en roaming, la fiabilisation de l’identification des abonnés et  l’effectivité du « Free –roaming » entre lesdits pays au plus tard le 31 mars 2017.

Le DG par intérim de l’AMRTP, Cheick Sidi Mohamed Niamaga, a fait savoir que l’application du  ‘’free roaming’’ est effective au Mali à cette date. Et entre le Mali, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, la Guinée et le Togo, les 300 premières minutes de réception d’appels sont gratuites durant 30 jours.

Plus loin, le DG Nimaga a précisé que ces dispositions sont transitoires et qu’elles doivent faire l’objet d’évaluation au plus tard le 31 juillet prochain. Pour lui, la suppression des frais de roaming contribue à renforcer la libre circulation des citoyens entre les différents pays concernés.

Le Directeur Général de la Sotelma-Malitel, Mohamed Morchid a, quant à lui, apprécié l’initiative qui selon lui, sera profitable à la fois aux consommateurs et aux sociétés de télécommunication.

Lassina NIANGALY


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here