L’AJCAD Mali demande au gouvernement de prendre les mesures nécessaires qui s’imposent pour mettre fin aux grèves illimitées

33

Dans un communiqué de presse publié le mardi 11 avril 2017, l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD Mali) demande au gouvernement la régularisation de la situation des grèves illimitées. Pour elle, depuis le 9 mars 2017, le pays fait face à une grève illimitée nationale du Syndicat des Agents de Santé et de l’Education.

Cette grève survient suite à la demande de changement de statut des fonctionnaires pour l’amélioration des conditions de travail, demandant ainsi des matériels de travail adéquats, une hausse de salaire et des primes de travail. Face à cela, AJCAD Mali interpelle le nouveau Premier ministre Monsieur Abdoulaye Idrissa MAIGA de prendre des mesures nécessaires qui s’imposent pour mettre fin à cette situation.

Pour AJCAD Mali, la prise en compte des services sociaux de base pour la population comme le Droit d’être soigner, le Droit à l’Education restent des Droits fondamentaux du citoyen vis-à-vis de l’Etat, c’est pourquoi elle demande au chef du gouvernement de travailler rapidement avec les Syndicats pour remédier à cette situation.

Elle note que depuis le début de la grève, le nombre de mort ne cesse d’augmenter dans les centres de santé et les élèves se retrouvent tous les jours à errer dans les rues. Les actions des grévistes ne cesse de se multiplier dans plusieurs villes du pays: sit-in, marches pacifiques, fermetures des établissements. Pour elle, les négociations traînent trop en raison des revendications catégoriques des syndicats alors que plus de 17 millions de Maliens font les frais de cette crise.

«Les grandes lignes des politiques de développement et la place de leadership souhaitée par l’Etat dans la sous-région est cependant fragilisée par cette grève et l’impact sur les citoyens et citoyennes du Mali. AJCAD Mali poursuit sa mobilisation citoyenne pour faire connaitre aux citoyens leurs Droits et Devoirs pendant cette grève et reste engagée dans sa lutte de faire du Mali une nation prospère où tous les citoyens et citoyennes ont leurs conditions de vie améliorées » souligne le communiqué.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here