Paix et réconciliation : Les femmes entretiennent la Flamme de la paix à Tombouctou

31

C’est le 27 mars 1996, à Tombouctou, que le Mémorial de la Flamme de la paix a été inauguré à Tombouctou. Un monument érigé avec les matériaux tirés de la destruction de milliers d’armes de guerre.

“Haut de 15,30 m, Le Mémorial de la paix est reconnu par l’Unesco en tant que chef d’œuvre du patrimoine culturel et constitue un symbole fort et un témoignage de la volonté du peuple malien envers une paix durable”, précise Mme Oumou Sall Seck, maire de Goundam et marraine de la cérémonie de cette année. Depuis, l’événement est célébré chaque année.

Afin de réhabiliter et d’entretenir l’édifice, dégradé lors de l’occupation terroriste en 2012, et de maintenir donc la Flamme allumée, des femmes courageuses, de la coordination des associations “pour le maintien du monument de la Flamme de la paix, à Tombouctou” œuvrent sans relâche depuis 2009. Et cela en dépit des faibles moyens mis à leur disposition.

La célébration 2017 a donc été l’occasion de rendre un vibrant hommage à sa coordonnatrice, Mme Gassambra Niamoye Alidji, ainsi qu’à Mmes Mariam Diallo, Kadidia Barry et Fatouma Dicko. “Leur fidèle et dévoué engagement permet à la Flamme de la paix de ne jamais s’éteindre et de demeurer ardente dans le cœur et l’esprit des femmes de Tombouctou”, rappelle Oumou Sall Seck, un apôtre de la paix dans notre pays. En guise de soutien à cette noble activité, l’édile de Goundam a offert la somme de 1 million francs CFA à coordination des associations.

Aïssata Bâ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here