Passation de services à la Primature : Le PM sortant loue les qualités de son successeur Abdoulaye Idrissa Maïga

33

Le Premier Ministre sortant, Modibo Kéïta, a officiellement fait la passation de services et de pouvoir, le lundi 10 avril 2017, à la Primature, au bord du fleuve Niger, à son successeur, le désormais Chef du Gouvernement, Abdoulaye Idrissa Maïga. Cette passation de services intervient dans un contexte difficile. Un contexte  marqué par une série de grèves devenues récurrentes  voire persistantes dans les secteurs de la santé, de l’éducation ainsi que la situation sécuritaire au Nord et au Centre du pays.   

 Vêtus de tout blanc, le Premier Ministre sortant Modibo Kéïta et le nouveau, son cadet Abdoulaye Idrissa Maïga, après la passation de services dans le Bureau du PM, à la Cité Administrative, les deux Hommes ont regagné le personnel de la Primature dans les halls, au premier étage pour prononcer leurs discours respectifs.

Dans le sien (son discours), le PM sortant a remercié vivement le Président de la République qui a investi sa confiance en lui en tant que Chef de Gouvernement durant ces dernières années. Il a remercié le personnel de la Primature pour son soutien et les sacrifices consentis pour la construction du pays. Il a adressé, ensuite, ses sincères félicitations au nouveau locataire de la Cité administrative qu’il a présenté comme un cadre efficace, rigoureux et méthodique.

«Vous arrivez à un moment de grands défis ; notamment sécuritaire et de développement », a indiqué Modibo Kéïta à son cadet tout en lui prodiguant des sages conseils en ces termes : «Personne ne doit avoir l’ambition d’être acceptée de tous. Ayez la retenue et je suis sûr que vous réussirez votre tâche».

Le nouveau PM, Abdoulaye Idrissa Maïga, prenant la parole à son tour dira que le temps qu’il a travaillé auprès de son prédécesseur, Modibo Kéïta, a été comme un cas d’école pour lui. En substance, Abdoulaye Idrissa Maïga s’est dit conscient des difficultés du moment.

«Il y a de nombreuses attentes et ce n’est pas faute d’avoir essayé mais les difficultés sont complexes», a reconnu Abdoulaye Idrissa Maïga, le successeur  du sage Modibo Kéïta. Pour le nouveau Chef du Gouvernement, il faut prendre en compte le sort réel des populations qui ne vivent pas toutes dans les centres urbains.

S’agissant du front social en ébullition, le Premier Ministre entrant a sollicité auprès des syndicats une trêve afin de relancer  les négociations sur des nouvelles bases d’approche de leurs revendications.

«La voix du dialogue sera concertée et nous irons à la rencontre des conciliateurs et des acteurs politiques dans le but de trouver des réponses durables et crédibles», a estimé le nouveau locataire de la Primature.

Pour désamorcer la crise sévissant sur le  front social, le PM Abdoulaye Idrissa Maïga  se montre rassurant : « J’ai l’esprit et la méthode du niveau où on est. Nous allons poursuivre les efforts, pas de rupture mais la continuité ».

Toutefois, il a indiqué que, grâce aux efforts inlassablement fournis  par le PM sortant, sur 100 km à parcourir, 90 km est déjà fait. Bref, selon lui, le verre est à moitié plein.

Amara BATHILY

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here