Syndicaliste et société civile au gouvernement d’AIM : Le dialogue social en marche !

39

Le gouvernement d’AIM entend relancer le dialogue social. Comme en atteste l’entrée des syndicalistes et Représentants des organisations de la société civile dans l’équipe d’Abdoulaye Idrissa Maïga. Des nominations qui réjouissent les Maliens dans leur ensemble qui voient en cette ouverture politique la recherche de solutions aux demandes sociales.

S’il y’a une chose qui réjouit les Maliens dans la formation du nouveau   gouvernement, c’est l’entrée des syndicalistes et Représentants de la société civile. Il s’agit de la venue de Maouloud Ben Kattra et Mme Traoré Oumou Touré ; respectivement, Secrétaire Général adjoint de l’UNTM (nommé à la tête du Département de l’Emploi et de la Formation professionnelle) et Présidente de la Coordination des Associations et organisations Féminines (CAFO), devenue Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. En tant qu’émanation de la société civile, ces Ministres sont mieux placés pour parler des problèmes de la communauté.

Maouloud Ben Kattra, le Représentant de la puissante Centrale  syndicale du pays, UNTM,  est le bras séculier de la 1ère Centrale syndicale au Mali pour avoir évolué en son sein des années durant. Celui qui dirige le Syndicat National de l’Education et de la Culture (SNEC), après Siaka Diakité et Yacouba Katilé, respectivement ancien  et actuel Secrétaires Généraux de l’UNTM, connait tous les rouages de l’administration malienne pour avoir mené des négociations avec les Responsables administratifs sur des questions  d’emploi et de formation professionnelle. Sa venue à la tête du Département de l’Emploi et de la Formation professionnelle, il pourra apporter beaucoup de changements escomptés à la tête de ce Ministère  qui n’a aucun secret pour lui.

Quant à l’amazone de la gent féminine, elle se trouve en terrain connu au Département de la   Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Mme Traoré Oumou Touré est une femme pétrie d’expériences en matière de promotion féminine pendant. Ce, en ce sens qu’elle dispose de longues années passées à la tête de la CAFO, le plus prestigieux regroupement d’associations féminines au Mali. Elle pourra relever tous les défis liés à son domaine si on la laissait les mains libres.

Du côté de leurs structures de provenance, leur nomination est considérée comme une promotion. «Nous, à l’UNTM, nous nous réjouissons de l’entrée de Ben Kattra au gouvernement. C’est à la fois une reconnaissance et une promotion faite à la centrale syndicale pour ses nombreux exploits en matière de revendications syndicales. Pour ma part, je lui souhaite bon vent dans sa nouvelle et exaltante mission dans gouvernement d’AIM», a dit un syndicaliste ayant requis l’anonymat.

Même réaction du côté des leaders d’associations de femmes qui se réjouissent également de la nomination de la Présidente de la CAFO.

Au-delà de ces réactions positives, on peut affirmer sans risque de se tromper que le PM a fait un choix judicieux en faisant appel à la société civile dans son équipe. C’est le signe qu’il prend à bras le corps le volet social qui a constitué le goulot d’étranglement du gouvernement précédent. Il affiche sa ferme détermination à résoudre les problèmes par la participation des Représentants syndicaux et de la société civile. Dont acte.

Ambaba de Dissongo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here