Les déboires du Dr Etienne Fakaba Sissoko

789

Les vidéos obscènes de l’ex-conseiller chargé des questions économiques de la Présidence de la république, Etienne Fakaba Sissoko, continue de circuler sur les réseaux sociaux. À la suite de cette publication, l’ancien conseiller du président IBK garde le silence et son entourage dénonce un chantage.

C’est le fait étonnant du week-end. Les images nues du moins des vidéos qui illustrent la physionomie fidèle du Dr Etienne Fakaba Sissoko, alimentent des réflexions controversées. La théorie du complot est évoquée par l’entourage du concerné lui-même. Profondément choqué et abasourdi par la publication sur les réseaux sociaux de ces images intimes, des proches dénoncent toute la machination et la manipulation qu'il y a derrière ces images avilissantes qui visent à « détruire la réputation de citoyen honnête et respectueux des valeurs de l’homme, fruit de longues années de carrière comme éducateur et professionnel évoluant dans l’enseignement supérieur ».
À en croire des propos, les gens qui ont utilisé ces photos du Dr Etienne voulaient le faire chanter bien avant la publication fracassante. «Ils ont d’abord appelé au téléphone pour lui demander de l’argent pour ne pas publier les photos qu’ils avaient en leur possession. Malheureusement, ils l’ont fait », précise-t-on dans l’entourage de l’éminent docteur d’État. Son entourage en a profité pour dénoncer l’instrumentalisation de ces matériaux visuels utilisés contre la personne d’Etienne, suite à un vol de ses données strictement personnelles.
En tout cas, une certitude : l’ex-conseiller de la présidence le Dr Etienne Fakaba Sissoko doit avoir le courage de présenter toutes ses excuses à sa famille, sa femme et ses enfants, ses proches, ses amis et collaborateurs à la présidence, à la communauté éducative et au grand public en général pour tous les torts que la publication que ces images avilissantes ont pu causer.
Des employés de la Présidence le supportent. Pour eux, ces photos ont été maquillées. « Je ne crois pas dans la véracité de ces photos. Ce monsieur que je connais depuis belle lurette ne saurait se comporter de cette façon. Il n’est pas un homme pervers. Je pense que c’est l’œuvre de ses détracteurs », a dénoncé un employé visiblement en colère. Puis, un autre de déclarer que, « dans ce pays, à n’importe quel moment, on peut entendre n’importe quoi sur n’importe qui ».
D’autres employés de la présidence estiment que ce nouveau scandale est une note de mauvais goût pour un pays déjà malade comme le Mali. « Nos dirigeants doivent faire attention, car leurs actes peuvent les suivre. Nous avons pour mission d’éduquer. Donc, quand ces choses arrivent, cela dégrade davantage notre système éducatif ».
Décidemment, l’ex-conseiller de la présidence doit avoir le courage de faire un communiqué de presse, ne se reste que pour le salut de son âme, pour présenter publiquement ses excuses. Dans cette lettre, il se doit de mentionner : « Je dénonce l’instrumentalisation de matériaux visuels contre ma personne…et présente mes excuses à toute la communauté éducative, mes proches et amis pour ces images avilissantes contre ma personne ».
Et de poursuivre : « Profondément choqué et abasourdi par la publication sur plusieurs réseaux sociaux de photos intimes de ma personne, je, Dr Etienne Fakaba Sissoko, dénonce toute la machination et la manipulation de ces images avilissantes en vue de détruire ma réputation de citoyen honnête et respectueux de valeurs, fruit de longues années de carrière comme éducateur et professionnel évoluant dans le pays ».
Avant de conclure: « Je présente toutes mes excuses à ma famille, ma femme et mes enfants, mes proches, mes amis et collaborateurs, à la communauté éducative et au grand public en général pour tous les torts que la publication de ces images avilissantes, ont pu causer. Mes plus profonds regrets à vous toutes et à vous tous que je respecte profondément ».
En attendant, le Dr doit contacté son avocat afin d’engager les poursuites légales contre tous ceux qui sont derrière cet acte ignoble.
Cyrille Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here