Mission de haut niveau à Kidal : Importantes contributions de la Communauté internationale au relèvement du Nord du Mali

101

Bamako, le 14 avril 2017 – La Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général de l’ONU et Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe, accompagnée d’une large délégation, a effectué hier une visite de travail à Kidal. La délégation était composée de l’Ambassadeur du Canada, de l’Ambassadeur des Pays-Bas, des Représentants des Ambassades de France et d’Allemagne, du PAM, du PNUD, d’OCHA et de la FAO. L’objectif de cette visite était d’échanger avec le Président de l’Autorité Intérimaire, M. Hassan Ag Fagaga, avec les composantes de la société civile, y compris les femmes et les jeunes, et avec les ONG. L'équipe a aussi visité des projets récemment finalisés par les Nations Unies à Kidal et financés par des pays donateurs.
Lors des échanges, les membres de la délégation ont exprimé leur satisfaction quant à l’installation des autorités intérimaires à Kidal, un pas qu’ils estiment très important dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali. Ils ont insisté sur l’importance de concrétiser les dividendes de la paix au profit des populations. Ils ont souligné l’importance de l’implication de la population dans le processus de paix à travers un dialogue constructif et un respect mutuel.
Pour leur part, les représentants de la société civile ont insisté sur les besoins des populations en termes de services de base, en particulier en eau et électricité. Ils ont également souligné l’importance de la réduction du chômage et de la création d’emplois pour répondre aux défis sécuritaires.
Ces échanges ont été l’occasion pour la représentante de l’Ambassade de France d’annoncer qu’un nouveau programme de 19 millions d’euros, cofinancé par la France, l’Union Européenne et le gouvernement malien serait mis en place prochainement pour favoriser le développement des régions du nord du Mali, y compris Kidal. Elle a souligné la nécessité pour les populations de travailler ensemble afin d’identifier des projets pertinents à financer à travers ces fonds.
La délégation a ensuite visité trois projets exécutés dans la région de Kidal. Le premier consiste en la réhabilitation et l’équipement de sept écoles à Kidal, Anefis, Tessalit, Aguelhoc et Talabit. D’une valeur de 255 millions de Francs CFA, ce projet a été financé par le Danemark à travers le Fonds Fiduciaire de l’ONU pour la paix et la sécurité au Mali. En appui de l’éducation à Kidal, le PAM conduit depuis janvier 2015 un projet d’installation de cantines scolaires pour 13 écoles dans les cercles de Tessalit et de Kidal.
Le deuxième projet visité était celui de l’éclairage de la ville de Kidal par l’installation de 95 lampadaires solaires. Ce projet, d’un coût de 114 millions de Francs CFA, a été rendu possible grâce à la contribution du Danemark au Fonds Fiduciaire de l’ONU. Les représentants de la société civile présents ont souligné que les lampadaires, installés depuis deux mois, ont réduit l’insécurité et contribué à une croissance des activités socio-économiques dans la ville. Un appel a été lancé pour l’installation de plus de lampadaires.
Ensuite, la délégation a visité le barrage réhabilité d’Intikoi. Financé grâce à l’appui des Pays-Bas au Fonds Fiduciaire de l’ONU pour un montant de 73 millions de Francs CFA, ce projet permettra une meilleure rétention de l’eau dans la nappe phréatique ainsi qu’une amélioration des conditions de vie des habitants et le développement d’activités agropastorales.
La visite de ce projet a été l’occasion d’annoncer le financement de la seconde phase de la construction du barrage d’Etambar, pour un montant de 105 millions de Francs CFA, grâce la contribution du Canada au Fonds Fiduciaire de l’ONU. Ce barrage, dont la construction a déjà débuté via à un financement de la population elle-même et de Barkhane, sera installé du côté de la ville opposé à celui du barrage d’Intikoi, deux zones clés pour assurer l’approvisionnement des habitants en eau potable.
Pour conclure la visite, Mme Gasarabwe a insisté sur le soutien de la population à l’Autorité Intérimaire pour répondre aux besoins urgents de la région. Elle a souligné que la coopération de la population sera cruciale pour la réhabilitation de l’aérodrome, en vue de faciliter l’appui que la communauté internationale est prête à apporter, notamment pour la fourniture de services sociaux de base.
Le Fonds Fiduciaire pour la paix et la sécurité au Mali (Trust Fund) est un fonds multi-donateurs qui vise à assister le Gouvernement malien dans ses efforts pour assurer une paix durable, le retour de l’autorité de l’État, de la sécurité et de l’ordre constitutionnel, et pour soutenir les interventions humanitaires cruciales et l’aide au développement concourant aux efforts à court et à long-terme de la communauté internationale pour résoudre la crise au Mali.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here