MC-ATT sur les fonts baptismaux : Bittar se revêt d’une nouvelle couleur politique : “poursuivre la mise en œuvre de la vision du Président Amadou Toumani Touré”.

36

Après une période d’observation, d’analyse et de réflexion, l’enfant de Santoro et Karantéla revient au-devant de la scène politique. Avec de nombreuses personnalités politiques ou non, ils viennent de lancer le Mouvement Citoyen pour l’Alternance, le Travail et la Transparence (MC-ATT). C’était à la Maison des Ainés ce samedi 15 Avril 2016.

A la suite du coup d’Etat perpétré par Amadou Haya Sanogo et sa clique, le jeune transporteur de San a été la cible. Il a vu ses biens (de nombreux cars brûlés, famille saccagée, etc.) détruits et lui-même traité de tous les noms d’oiseau. Malgré tout, il va se présenter à la présidentielle pour en sortir avec honneur.

Depuis, il disparait des écrans radars. “Mieux vaut tard que jamais”, dit-on. A quelques mois de la fin du mandat d’IBK, Jeamille et ses camarades viennent de mettre sur les fonts baptismaux un nouveau bébé, un nouveau parti MC-ATT (Mouvement Citoyen pour l’Alternance, le Travail et la Transparence).

La cérémonie de lancement a réuni, à la Maison des Aînés, plusieurs formations politiques et les militants et sympathisants du nouveau parti, ce samedi 15 avril.

En 2013, Jeamille BITTAR était candidat du parti UMAM à l’élection présidentielle. Lors du présidentiel prochain, il pourra se présenter sous sa nouvelle couleur.

En effet, il est à la tête d’un nouveau parti qui vient de faire son lancement officiel le samedi. C’est le parti qui porte le même sigle que le nom de l’ancien Président en exil à Dakar, ATT. Cette coïncidence ne serait nullement l’effet du hasard. Le président de ce parti a affirmé que MC-ATT “poursuivra la mise en œuvre de la vision du Président Amadou Toumani Touré”. Par ailleurs, M. BITTAR a touché de nombreux points, dans son discours, qui préoccupent présentement le Mali.

Ainsi, il s’agit d’abord de la crise qui sévit depuis 2012. Dans son discours, il résume les causes de cette crise en deux. D’un côté, les causes internes. A ce niveau, il met en cause l’attachement des citoyens à la citoyenneté et à la patrie. Mais aussi, M. BITTAR pointe la situation géographique du Mali. Selon lui, le Mali est situé au cœur de l’Afrique de l’Ouest et partage 7.420 km de frontières souvent poreuses. Le Mali, faut il le rappeler, fait frontière avec l’Algérie, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal.

De l’autre côté, les causes externes qui, selon Jeamille BITTAR, sont dues à l’influence négative de l’extérieur. Pour le président du MC-ATT, ces causes tiennent leurs sources à des théâtres où sont entrainés le terrorisme, la xénophobie. Face à ces problèmes, il propose le développement d’une politique de coopération dynamique entre les Etats du champ pour réduire, voire éradiquer l’insécurité.

De passage, il réitère le soutien du nouveau parti à la Conférence d’Entente Nationale. Puis, il montre la préoccupation de son parti vis-à-vis du front social caractérisé par des grèves illimitées dans plusieurs domaines notamment la santé et l’éducation. Par conséquent, il a invité les deux parties aux dialogues.

Pour M. BITTAR, il est temps de rompre avec les idéologies politiques Occidentales qui nous sont externes. Gauche, Droite, Extrême Gauche, Extrême Droite ou le Centre que le citoyen lambda a du mal à comprendre. Il opte pour les valeurs culturelles propres à nos cultures. ” Notre pays a connu depuis des siècles, la gestion consensuelle du pouvoir. C’est pourquoi nous appelons de tous nos vœux la classe politique à s’orienter dans cette démarche qui devrait nous permettre de demeurer nous-mêmes “, dit-il. Enfin, il termine son discours par appeler les militants et sympathisants de son parti à se regrouper en faveur de la paix et de l’unité retrouvée.

Ainsi, lancé le nouveau parti est constitué de plusieurs membres. Il a pour président Jeamillle BITTAR. Il aura à travailler avec quinze vice-présidents. La première vice-présidente est ASCOFARE WoulJeamillle BITTARématou TAMBOURA. Se suivent respectivement : Djibou TELY ; Dr Abdoulaye Néné COULIBALY ; Mme ISSEBERE Kadi TRAORE ; Honorable Boubacar BOIRE ; Mme DIALLO Fanta SIBY ; Abdoulaye Benson DIAKITE ; Mme CISSE Fatoumata KOUYATE ; Moussa NIANGADO ; Mme DOUMBIA M’barké SISSOKO ; Amadou TOURE ; Mme DIAWARA Assétou DIAKITE ; Zoumana DIABEMDA ; Mme CISSE Rouky CISSE ; Mme SIMAGA Fatoumata KOITA dite Fifi. Le Secrétaire Général (SG) est Sidi BOCOUM. Il est secondé par Oumar DIAL.

Cette cérémonie a enregistré la présence de nombreuses formations politiques telles que YELEMA, MCD, PS YELENKOURA, ADEMA PASJ, URD, RPM, UM RDA, FARE AN KA WULI, PARENA, UFD, MPR.

Yacouba TRAORE


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here