Poésie « L’Etre et la volonté » de Me Sidiki Zana Koné : Un texte engagé, militant qui fait appel à l’inconscient collectif

68

Le grand hôtel de Bamako a abrité le samedi 15 avril 2017, la cérémonie de présentation et de dédicace du recueil de poésie « l’Etre et la volonté » de Me Sidiki Zana Koné. C’était en présence des amis, parents de l’auteur et l’ensemble de la famille judiciaire composé des avocats des présidents de tribunaux, des anciens ministres comme Me Mamadou Gaoussou Diarra et de nombreuses autres personnalités. Tous les intervenants ont apprécié le livre tout en faisant savoir que c’est texte engagé, militant qui fait appel à l’inconscient collectif.

Edité en 2017 par INNOV EDITIONS, cet ouvrage de 86 pages regorge de 27 poèmes et développe sept titres dont la Reconnaissance, la Démythisation, la Méditation, la Purification de la volonté, la Négation de la vie, Douceur et douleurs, de la volonté à l’immortalité. L’ouvrage est l’œuvre du jeune Sidiki Zana Koné, Avocat au Barreau du Mali et chargé de cours à l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako et dans différentes universités privées. Au delà de son aspect poétique, ce livre du jeune avocat retrace également les moments sombres de la crise malienne dont les tragédies déroulées à Aguelhoc et à Gao. Pour des besoins de lecture, vous trouverez le livre à la Bibliothèque nationale du Mali au prix de 5000 FCFA. Une remise est faite en faveur des étudiants. Dr Kamory Tangara, spécialiste de la littérature malienne d’expression Française, chargé de cours de poésie malienne à l’ENSUP (Ecole normale supérieure) a fait savoir que le contenu de cette poésie répond aux aspirations des Maliens. Le juriste N’Tji Doumbia abonde également dans le même sens. « Ce recueil m’a inspiré. Zana n’est pas un technicien mais un artiste de l’écriture. C’est un prosateur et non un poète. Le recueil est musical », a-t-il dit. Il a félicité l’auteur Me Zana d’avoir rendu hommage aux femmes et aux enseignants dans ce livre. L’ancien ministre de la justice, Me Mamadou Gaoussou Diarra a félicité le jeune poète. A l’en croire, ce recueil lui rappelle l’existentialisme du philosophe Jean Paul Sartre. Au cours de la présentation de son livre, Me Sidiki Zana Koné a déploré le manque de volonté des Maliens. « Nous acceptons tout. Il n’y a aucune volonté à changer les choses », a-t-il dit. En conséquence, il a invité le peuple à se lever pour un véritable changement. Et, selon lui, c’est la jeunesse qui est le moteur de ce changement. Pour l’ancien conseiller à la présidence, Madani Tall, ce livre de Me Zana est un texte militant qui fait appel à l’inconscient collectif. Me Alassane Diop abonde dans le même sens en disant que c’est un texte engagé.

Aguibou Sogodogo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here