Lutte contre le chômage des jeunes : L’IMOFOS met à la disposition du marché de l’emploi 76 jeunes diplômés

42

Le Mali a plus que jamais besoin de techniciens et de cadres compétents pour son émergence. C’est dans cet état d’esprit que l’Institut Moderne Sogolon a organisé une cérémonie de remise de diplômes qui sera inscrit de marbre dans les annales des Etablissements privés. Cette cérémonie cinquième du genre a été placé sous le signe de la « Solidarité, Citoyenne et Lutte Contre le Chômage ». Pour donner à l’événement sa raison d’être plusieurs personnalités à savoir le secrétaire général du Ministère de l’artisanat et du tourisme, du chef de cabinet du ministère de la formation professionnelle ; du président de l’Assemblée permanente des Chambres de Métiers du Mali (APCMM) ; du directeur général du FAFPA ; du représentant du bourgmestre de la commune V ; de la promotrice de l’Etablissement Mme Bissan Awa Coulibaly ; du Dr Bissan Yiriba et d’une foule nombreuse d’élèves et d’étudiants et d’invités de marque. Cet événement grandiose a eu lieu le vendredi 14 avril 2017 dans l’enceinte de l’Etablissement.
Pour joindre l’utile à l’agréable les organisateurs de la cérémonie n’ont pas lésiné sur les moyens pour la réussite de cet événement qui marque la fin de formation de 76 jeunes diplômés qui vont entrer en activités après un cursus scolaire bien remplit. En effet ce sont 25 étudiants en maçonnerie, 13 en électricité bâtiments, 20 en peinture bâtiments, 20 en pâtisserie, 15 en coupe et couture et 4 en tissage. Dans un discours au ton martial la promotrice de l’IMOFOS a rappelé le parcours sans faute de ces jeunes : « ils n’ont ménagé aucun effort pour suivre avec assiduité et persévérance leurs formations …
Cette remise de diplôme nous donne l’occasion d’encourager ces jeunes qui ont accepté d’embrasser des métiers porteurs que certains de leur génération considèrent aujourd’hui comme dévalorisants ». Pour Madame Bissan Awa ces jeunes méritent d’être encouragés car parmi eux ils ya des universitaires qui ont accepté non seulement la reconversion mais se sont aussi sacrifié pour d’autres formations que certains jeunes de leur génération considèrent comme dévalorisant.
Et, elle de dire : « nous vous encourageons à créer vos propres entreprises ; car ; de nos jours, le développement de l’entreprenariat est fortement souhaité et soutenu par nos plus hautes autorités en vu de créer des emplois et lutter contre la pauvreté ». Pour ne pas être en déphasage avec la réalité l’IMOFOS conseille à ses jeunes diplômés d’adhérer à l’Association des Elèves et diplômés de l’IMOFOS.
Selon Boureima Doukhanssy président de la dite association créée en 2010, son objectif est de favoriser l’insertion socioprofessionnelle des élèves et étudiants de l’IMOFOS qui sont en quête d’emploi. Pour atteindre ses nobles objectifs l’association passe par des campagnes de sensibilisation et informe ses membres sur les opportunités d’emploi. Mieux l’association organise des séances de formations pour ses membres avec le soutien des partenaires financiers et favorise l’organisation de stage de qualification.
Pour mener à bien cette mission l’association bénéficie du soutien de Swiss Contact et du FAFPA. Prenant la parole le secretaire général du ministère de l’Artisanat et du Tourisme dira que ce choix est une bonne chose car 95% des chômeurs sont issus du monde universitaire. A ses dires pour résoudre l’épineux problème du chômage, l’apprentissage et la formation continue restent la seule voie pour une réussite certaine. Il n’a pas manqué de dire aux Maliens de privilégier plutôt les produits nationaux au détriment des produits étrangers. Tous les officiels qui se sont succédé au pupitre ont reconnu la qualité de la formation prodiguée par l’IMOFS.
Badou S. Koba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here