Passation de service au Ministère de l’Agriculture… : Kassoum Denon passe le témoin à Nango Dembélé

61

C’est dans une atmosphère très détendue que le désormais ex-ministre de l’Agriculture, Kassoum Denon a passé le flambeau au nouveau titulaire du département, Nango Dembélé, le jeudi 13 avril dernier.
C’était à la faveur d’une modeste cérémonie organisée au siège du département de l’Agriculture, en présence du secrétaire général du Syndicat national des producteurs, Karim Diarra dit Togola, et de l’ensemble des collaborateurs des deux ministres.
Il était exactement 15h30 minutes lorsque les deux ministres côte à côte ont fait leur apparition dans la salle archicomble du ministère de l’Agriculture. Le ministre Denon, était vêtu en costume cravate, pendant que son remplaçant arborait un bazin bleu ciel.
Le ton des interventions a été donné par le secrétaire général du Syndicat national des agriculteurs. Karim Diarra dit Togola s’est débrouillé à trouver les mots justes dans cet exercice difficile. S’adressant au ministre sortant, le syndicaliste Diarra a salué notamment le travail de titan abattu à la tête du département de l’agriculture et également la franche collaboration et l’abnégation qui ont caractérisé le parcours de l’homme au service de la population malienne. Parlant du rentrant il a loué les qualités d’un travailleur apte à faire aboutir le lourd héritage laissé par Kassoum Denon
A sa suite, c’est un Kassoum Denon, visiblement très heureux, qui a dit éprouver un grand bonheur de passer le témoin à celui que le PM Modibo Keita appelait son complice. Tout en rendant grâce à Dieu et au président de Réplique IBK, Kassoum Denon affirme sans ambages que c’est avec honneur et fierté qu’il a servi son pays. Fierté qui d’ailleurs est largement justifiée au regard des chiffres sur les récoltes de cette année.
Ce sont, entre autres 8849551 tonnes toutes céréales confondues pour une prévision de 8. 798. 408 tonnes, soit plus de 99%. Soit un excédent céréalier de plus de 3 millions de tonnes. Et une production record de près de 900 000 tonnes ; plaçant du coup notre pays comme 2eme producteur en Afrique après le Nigéria. « Engagés avec force et vigueur dans une œuvre de modernisation et du développement de notre agriculture, nous avons travaillé sans relâche au redressement à la mise en œuvre les grands chantiers énoncés dans le projet de société du Président de la République du Comité exécutif national de l’agriculture en passant par la Journée du paysan, toutes ces instances ont été tenues à temps.
Ainsi par la grâce divine, nous avons été gratifiés d’une pluviométrie et le verdict aujourd’hui est incontestablement positif, car les récoltes cette année ont été des plus fructueuses avec ces records de productions» a rappelé Denon pour justifier cette performance économique. Il a par ailleurs attiré l’attention de son complice, Nango Dembélé sur le poids de la responsabilité et l’étendue ses responsabilités et de ses devoirs dans la conduite et l’atteinte de ces objectifs. Avant de remercier tous ses collaborateurs pour leur accompagnement.
Pour sa part, le nouvel arrivant, également ému, a reconnu, avec beaucoup d’amabilité, cette complicité qui les lie, et lui a témoigné avec humilité l’assurance avec laquelle il retrouve un héritage si lourd et une équipe dynamique prête à relever le défi. Pour Nango, le maître mot, c’est le collectif. Et c’est en comptant sur le même engagement qu’il a dit à son prédécesseur que ceci est loin d’être la fin de leur collaboration. « Nous nous retrouverons très bientôt, car je viendrai très vite te consulter cher frère.». Je vous demande à toutes et à tous pardon pour les offenses que j’ai pu causer à qui que ce soit, dans le cadre de notre collaboration. Ce n’était pas dans le but de nuire, mais plutôt dans le sens de la réalisation d’un objectif. Celui qui nous avait été confié par le président de la République» a-t-il dit pour conclure.
… au département de l’Elevage : Mme Ly Taher Dravé prend les commandes
Juste après avoir pris les rennes du ministère de l’Agriculture, Nango Dembélé s’est rendu à son département d’origine (élevage) pour passer les commandes à Mme Ly Taher Dravé, la nouvelle locatrice du ministère de l’Elevage.
Là aussi, le secrétaire général de SYNAPRO, Karim Diarra dit Togola a facilité la passation du flambeau entre les deux ministres. Il a dit au nouvel arrivant les mérites de son prédécesseur et les raisons qui ont permis la réalisation de ces résultats malgré les moyens limités, notamment la bonne collaboration avec l’ensemble des travailleurs du département, ainsi que l’esprit patriotique dont ils ont fait montre. Il l’a également invitée à suivre le pas à ce travailleur hors pair. Karim Diarra dit Togola a invité le nouveau ministre, dans le cadre d’une très bonne collaboration, à faire preuve de disponibilité totale à leur égard, tout en lui assurant qu’il en sera de même du côté des travailleurs.
De son côté, le ministre sortant de l’Elevage n’a pas tari d’éloges à l’endroit de ses collaborateurs, qui de jour comme de nuit n’ont baissé le bras. « Je suis très fier et très satisfait de ce que nous avons réalisé ensemble à ce département, malgré les moyens limités». Nango a invité son successeur à savoir profiter du meilleur de la famille de travailleurs dévoués et unis qu’elle retrouve. Et Nango de lui assurer qu’il ne doute point de sa capacité à assumer la mission qui l’attend. Car dit-il, c’est en connaissance de cause que le président de la République a porté le choix sur toi.
En retour, Mme Ly Taher Dravé, émue devant un tel accueil, et des paroles aussi rassurantes a adressé ses remerciements au ministre sortant. Avant d’inviter ses désormais nouveaux collaborateurs à l’adopter, afin de mener à bien l’héritage laissé par Nango Dembélé.
Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here