Yirimadio : Heurts entre policiers et apprentis chauffeurs, font un mort et 6 blessés

38

Des scènes de guérilla urbaine, voilà le spectacle auquel ont assisté les populations du quartier de Yirimadio en commune 6 du District de Bamako le samedi 15 avril 2017. Plus de 4 heures durant, apprentis chauffeurs et policiers se sont affrontés de façon violente. Le bilan est lourd. Un mort et 6 blessés dont un grave. Cet affrontement a été occasionné par le refus d’obtempérer d’un chauffeur conduisant un poids lourd.

Nous avons rencontré le commissaire principal de police du 13ème arrondissement, Ibrahim Togola qui nous a relaté les faits. Il dira : « Aux environs de 12 h 30 mn, un policier de la CCR était entrain de réguler la circulation. En ce moment, arrive une tête de remorque mais sans wagon, à côté de laquelle se trouvait une voiture Mercedes série ‘’C’’. Le policier demande au chauffeur du poids lourd de laisser passer la Mercedes conduite par un vieux ; à bord sa femme et un de ses enfants. Le chauffeur du poids lourd aurait refusé et aurait même décidé de foncer. Du coup, le gros porteur heurte la Mercedes, côté chauffeur et l’endommage. Les trois occupants n’ont rien.

Le policier se déplace vers le chauffeur du poids lourd pour avoir des explications. Il lui demande les pièces de son engin et lui somme de descendre du véhicule. Ce dernier refuse. Le ton hausse entre policier et conducteur. Le policier appelle les renforts qui amènent manu-militari le conducteur de la benne au 13eme Arrondissement, puis la Mercedes endommagée. Ayant appris la nouvelle, les apprentis chauffeurs des remorques stationnées en face du commissariat du 13ème arrondissement et d’autres badauds se regroupent et décident d’attaquer le commissariat ; d’autres renforts sont vite appelés. Une fois sur les lieux, les apprentis chauffeurs et d’autres malfrats tentèrent de mettre le feu à la Mercedes classe C, déjà endommagée. Des jets de pierres à l’endroit des policiers ont suivi. Des renfort de policiers arrivent».

Selon d’autres sources, les policiers se voyant dépassés par la foule qui voulait saccager le commissariat du 13ème arrondissement, auraient tiré à balles réelles, en plus des gaz lacrymogènes. Ce qui occasionna le mort d’un apprenti chauffeur et faisant 6 blessés dont un dans un état critique.

La situation s’est calmée grâce à l’intervention du syndicat des transporteurs qui, à la demande du commissaire Togola, se serait saisi du dossier. En attendant, le chauffeur du poids lourd a été placé en détention préventive dans les locaux du 13ème arrondissement.

Bandiougou BOUARE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here